Cordin : « Je lève la tête, et là je vois Gabin qui m’appelle au loin... »

  • Le polyvalent ailier-arrière sera sur le pont ce soir pour affronter Montpellier.
    Le polyvalent ailier-arrière sera sur le pont ce soir pour affronter Montpellier. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Avec un essai et deux passes décisives, Gervais Cordin a largement participé à la démonstration toulonnaise face au Stade toulousain (44-10). En conférence de presse, le joueur de 22 ans est revenu sur la prestation de son équipe, et nous raconte comment il a vécu son match sur l’aile droite, lui qui évolue habituellement à l’arrière de l’attaque varoise.

Avec ce deuxième succès bonifié consécutif, Toulon conforte sa cinquième place. Est-ce le scénario idéal, à trois journées de la fin de la phase régulière ?
C’est sûr que c’est une belle soirée pour nous : il y a la victoire, un deuxième bonus offensif consécutif, ça nous fait plaisir (sourire). Nous nous sommes tirés des balles dans le pied tout au long de la saison et on sait qu’une fin de championnat compliquée nous attend, mais gagner avec le bonus face au Stade toulousain qui, même s’ils avaient un peu fait tourner, est la meilleure équipe du championnat et passe rarement à côté, ça nous fait du bien.

Dans la semaine, aviez-vous imaginé prendre le bonus ?
On ne parle jamais de victoire bonifiée quand on prépare un match contre le Stade toulousain ! Le seul objectif était de gagner le match, et nous avions « seulement » en tête de faire une grosse prestation.

Si vous avez déroulé en suivant, la première demi-heure semblait plutôt à l’avantage des Toulousains. Avez-vous craint que la rencontre puisse ne pas tourner en votre faveur ?
Nous n’avons pas été inquiets, car même si nous avons mis 20 minutes à toucher notre premier ballon, nous avons bien négocié ce temps fort du Stade toulousain, en ne prenant que trois points. Il fallait bien rester concentrés, et en suivant nous avons remis la main sur le ballon, nous les avons mis à la faute en leur mettant énormément de pression sur les jeux au pied, et nous avons bien construit notre match.

« Je préfère rejouer dans trois jours que d’avoir match perdu »

Sur un plan personnel, vous marquez une fois et réalisez deux passes décisives.
C’est toujours plaisant de marquer des essais, de participer au jeu, d’aider l’équipe à être performante. Ce soir ç’a été le cas, et je suis plutôt satisfait de ma performance, même si je préfère retenir celle de l’équipe.

Pouvez-vous nous raconter votre transversale pour Gabin Villière, à la 56e minute ?
Nous sommes sur une phase de turnover quand je récupère le ballon. Je vois alors que les Toulousains se resserrent un peu sur moi et sur mes coéquipiers à proximité, alors je lève la tête, et là je vois Gabin qui m’appelle au loin… Je me suis alors dit qu’il fallait essayer de lui faire une passe, et ç’a fonctionné (sourire).

Vous n’avez jamais caché votre préférence pour le poste d’arrière, mais cette performance à l’aile prouve une nouvelle fois que vous êtes très à l’aise sur un côté…
C’est sûr que j’ai une préférence pour le poste d’arrière, car je préfère remonter les ballons que d’être sur mon aile… Maintenant je reconnais que même si je n’ai pas touché beaucoup de ballons ce soir, j’ai pris énormément de plaisir. Certains matchs sont un peu moins marrants, mais quand c’est un peu débridé, on peut avoir de sacrées opportunités à l’aile (sourire).

Comment appréhendez-vous le fait de devoir rechausser les crampons dans trois jours, pour un déplacement à Montpellier ?
Je suis prêt, car on n’a pas le choix ! Puis je suis jeune, donc je ne vais pas me plaindre (rires). Je préfère rejouer dans trois jours que d’avoir match perdu. On sait que la situation est délicate cette année, mais le groupe s’était préparé. En début de saison on a eu un sondage pour savoir si nous étions OK pour jouer des matchs en semaine, et tout le monde était prêt. Donc à partir du moment où nous avons dit oui, on le fait.

Propos recueillis par Pierrick Ilic-Ruffinatti

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?