Oyonnax : jusqu’au bout

  • Les Oyomen ont un seul objectif : poursuivre leur bonne dynamique. Photo IS Les Oyomen ont un seul objectif : poursuivre leur bonne dynamique. Photo IS
    Les Oyomen ont un seul objectif : poursuivre leur bonne dynamique. Photo IS
Publié le

Les joueurs de l’Ain restent sur une suite de quatre victoires et entendent bien la prolonger.

Oyonnax avait lancé sa saison en enchaînant sept victoires consécutives. En l’état, alors qu’elle reste sur une suite de quatre victoires, l’équipe de l’Ain, en renouvelant la même série se retrouverait… en finale. L’hypothèse fait sourire Valentin Ursache : "On va d’abord penser à notre match contre Valence-Romans qui doit nous permettre de préparer le suivant, le premier de la phase finale, pour l’aborder en étant prêts physiquement et mentalement. Il faut penser à notre avenir, suivre notre objectif. La priorité sera de sécuriser l’option que nous avons prise sur un barrage à domicile." La projection ne trouble pas plus Joe El Abd qui d’ailleurs la complète comme pour mieux cibler l’objectif ultime : "Nous avions même débuté par huit matchs sans défaite."

Retour au présent : "Les quatre victoires que nous venons d’obtenir ont lancé notre fin de saison. Il faut entretenir cette dynamique en restant convaincus que lors de la phase finale tout peut se passer. Notre objectif sera d’aller le plus loin possible, mais ce sera aussi celui des cinq autres qualifiés. La quatrième place constituerait une première récompense avant de se lancer dans une nouvelle compétition."

Davantage disciplinés

Les Oyonnaxiens savent où ils veulent aller. Ils savent aussi ce qui leur reste à faire. "Les dernières rencontres nous ont permis de construire la phase finale, celle livrée à Vannes a véritablement été un match de travail. Nous voulons continuer, en mettant encore plus de précision dans tout ce que nous faisons. Il y a eu une prise de conscience de cette nécessité de nous montrer encore plus efficaces dans les moments clés, comme de celle d’améliorer encore notre discipline. Jouer 80 minutes à 15 pourrait nous faire du bien", assure le deuxième ligne Phœnix Battye. Il reste un match à disputer avant la grande aventure de la phase finale et les Oyonnaxiens ne se laisseront troubler ni par l’identité de leur adversaire, du jour ni par sa situation sportive. "Il n’y a pas de cadeau à faire, même si en face il y aura des amis. Nous voulons rester dans la dynamique et dans la performance", résume Valentin Ursache. "En début de saison, nous savions quels pourraient être les enjeux de ce duel, pour eux comme pour nous. Il y a beaucoup d’anciens d’Oyonnax à Valence-Romans mais pour nous les objectifs demeureront jusqu’au bout. À une semaine des barrages, cette rencontre doit nous permettre de confirmer la qualité de notre conquête, d’affirmer notre état d’esprit, d’enchaîner dans la performance, d’entretenir la dynamique…" énumère Joe El Abd.

Depuis septembre, les Oyomen n’ont eu qu’un but, celui de faire partie des six invités de la phase finale. Avec des hauts, comme l’enchaînement du début de parcours, avec des bas aussi comme ceux connus au cœur de l’hiver, ils ont tracé leur chemin. "Les quatre derniers matchs nous ont permis d’engranger de la confiance", souligne Joe El Abd. Pas question de se relâcher. "Pour nous aussi ce match sera très important", ajoute le patron des Oyomen. Pas question non plus de chercher à se projeter dans l’avenir même si les Oyomen n’ont aujourd’hui qu’un unique mot d’ordre, en adéquation avec leurs ambitions, celui d’entretenir la dynamique de la victoire.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?