Pour triompher, Bayonne a dû crever l'abcès

  • Bayonne, des paroles aux actes
    Bayonne, des paroles aux actes Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Après le revers à domicile contre l’UBB, les basques ont su se resserer et réclamer des évolutions au staff. Samedi, enfin libérés d’un poids, ils en ont été dignes sur le terrain.  

Maxime Delonca était en larmes à la fin du match. Au moment de se présenter en conférence de presse, la gorge du talonneur bayonnais était toujours nouée, ses yeux encore embués : «Ce qui est beau, c’est qu’on ne s’est pas mentis cette semaine. L’équipe s’est resserrée. Des gens ne croyaient plus en nous, à juste titre, mais on sait qu’on peut, qu’on veut et qu’on va maintenir le club en Top...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Djive-ST Il y a 2 mois Le 20/05/2021 à 15:33

Le choix d'Ugo Mola dans sa composition a bien aidé l'Aviron... Et tant mieux... Les anciens Bru et Mola reste soudés et c'est tant mieux aussi... Il fallait aider le Soldat BRU !