Éric Daubriac Président de Lombez-Samatan (Fédérale 1, Occitanie) : « Une réforme positive »

  • Éric Daubriac Président de Lombez-Samatan (Fédérale 1, Occitanie) : « Une réforme positive »
    Éric Daubriac Président de Lombez-Samatan (Fédérale 1, Occitanie) : « Une réforme positive »
Publié le

Cette réforme est la suite logique de ce que nous avons vécu l’an passé. Je constate qu’en deux ans, la FFR aura enlevé 38 clubs de l’ancienne Fédérale 1. Je trouve que cette évolution est plutôt positive. Elle offre à la fois un bon resserrement, mais aussi une bonne façon « d’étager » les montées vers le professionnalisme, pour ceux qui s’en sentent capables. Il y aura désormais un monde « semi-professionnel » avec la Nationale 1 et la Nationale 2 et derrière une Première Division Fédérale à 48 clubs qui sera une sorte de Super Fédérale 2. Ce sera une élite amateur. Je pense que ce sera notre niveau naturel, avec, je l’espère, quelques incursions en Nationale 2. Avec 500 000 euros de budget et pas plus de cinq contrats dont un entraîneur, nous pourrons difficilement aller plus haut. Je pense qu’avec cette réforme, on saura où on est et où on va. À partir de la Nationale 2, ce sera le monde semi-professionnel. La Première Division Fédérale ce sera le monde de l’amateurisme, nous y aurons peu de contraintes en termes de budget et de structures. Ça nous convient très bien. Quand le championnat s’est arrêté, nous étions en Fédérale 1, mais nous avions perdu nos cinq premiers matchs.

Propos recueillis par J. P.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?