Dupont, le ministre élu

  • Antoine Dupont (Stade Toulousain).
    Antoine Dupont (Stade Toulousain). Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Cela relève finalement de l’évidence. Déjà premier Français à avoir été élu meilleur joueur du Tournoi des 6 Nations en 2020, Antoine Dupont est officiellement devenu samedi le premier Français à recevoir le prix du meilleur joueur européen de l’année. La veille de la rencontre, on lui avait glissé que l’éventualité de voir obtenir cette distinction existait… Il avait alors rétorqué que, si c’était le cas, Toulouse serait sûrement champion d’Europe ! Il en souriait après le coup de sifflet final à Twickenham : « Voilà, je ne m’étais pas trop trompé finalement. » Puis d’ajouter : « C’est toujours dur d’avoir des récompenses individuelles dans un sport collectif, qui plus est dans le rugby. Bien sûr que ça fait plaisir mais ça récompense aussi tout un groupe. J’avoue que la principale récompense que je retiens, ce n’est pas ce titre-là ! »

Certes et chacun le comprendra aisément. N’empêche, ce nouveau prix vient encore marquer la progression constante, et même hallucinante, de ce joueur hors normes. Sur la scène européenne, si le paradoxe veut qu’il n’ait jamais été élu homme du match, il a pourtant empilé les « masterclass ». Auteur d’un essai exceptionnel à l’Ulster, il s’est ensuite offert un doublé au Munster, où il avait fait preuve d’une autorité incroyable. Extrêmement solide sous les trombes d’eau qui s’abattaient sur Marcel-Michelin à Clermont, il a encore été magnifique contre l’Union Bordeaux-Bègles, signant l’essai de la victoire. Avant de conclure par une finale aboutie, durant laquelle sa présence physique et son jeu au pied ont été si précieux. Le « ministre de l’intérieur », surnom qui lui a été donné pour sa faculté à être toujours au soutien quand ses partenaires percent (c’était encore le cas sur l’essai de Mallia samedi !), a encore franchi un cap ces derniers mois. Et ce n’est pas un hasard si Ugo Mola, en l’absence de Julien Marchand, lui a confié le capitanat à Twickenham. Signe de la place centrale qu’il occupe dans le groupe toulousain. Sur le terrain et en dehors. 

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?