La Rochelle, le jour d’après

  • La Rochelle, le jour d’après.
    La Rochelle, le jour d’après. MO - Patrick Derewiany. - MO - Patrick Derewiany.
Publié le

Après avoir effleuré du bout des doigts le rêve d’un sacre européen, et d’un premier titre majeur, le Stade Rochelais a pris le temps, cette semaine, de bien digérer. Impératif, selon O’Gara, avant de partir à la conquête du Brennus.

Il suffisait de voir la mine déconfite et les traits tirés de Ronan O’Gara, en milieu de semaine, pour mesurer pleinement "la très profonde déception" qui règne dans le clan rochelais. Meurtri par la défaite en finale de Champions Cup, l’entraîneur en chef des Jaune et Noir l’était encore, mercredi, en marge d’une journée consacrée aux médias. Au point d’écourter, non sans s’excuser, les...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Romain Asselin.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?