Demi-finales : priorité aux premiers acheteurs ?

  • 30 000 places ont été vendues lors des pré-ventes pour les demi-finales à Lille mais seulement 5 000 spectateurs pourront y assister. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    30 000 places ont été vendues lors des pré-ventes pour les demi-finales à Lille mais seulement 5 000 spectateurs pourront y assister. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany MIDI-OLYMPIQUE - PATRICK DEREWIANY
Publié le , mis à jour

Alors que 30 000 places ont déjà été vendues pour les demi-finales à Lille, la jauge de spectateurs devrait être maintenue à 5 000 spectateurs. De quoi obliger la LNR à s’organiser pour évter les mécontentements…

Ce sont des images qui ont forcément marqué, et pas seulement parce qu’elles ont fait regretter aux supporters toulousains d’être restés sages et de ne pas avoir communié en masse avec leurs joueurs sur la place du Capitole, après les mesures prises par le préfet de Haute-Garonne. On veut évidemment parler ici des scènes d’exubérance qui ont accompagné les festivités des supporters lillois pour accueillir leur équipe du Losc à son retour d’Angers, où elle avait la veille subtilisé le titre de champion de France au nez et à la barbe du PSG. Un bus à impériale, une fête démentielle et une marée humaine dans les rues malgré la pluie et le couvre-feu : on se serait tout simplement cru revenu à la vie d’avant… De quoi rêver un peu avant les demi-finales du Top 14 qui auront elles aussi lieu à Lille ? Seulement rêver, allez, camarade…

En effet, à trois semaines de ce qui est devenu la grand-messe du Top 14 depuis désormais dix ans, c’est malheureusement dans un inévitable brouillard que se prépare l’événement. En effet, malgré la demande de dérogation effectuée en bonne et due forme par la LNR auprès des autorités compétentes, la jauge de spectateurs n’en devrait pas moins se limiter à 5 000 personnes. Forcément de quoi poser des problèmes puisqu’à l’arrêt des pré-ventes (au mois de mars), 30 000 places pour les demi-finales avaient déjà été vendues. De quoi légitiment poser un problème de gestion dans la répartition des précieux sésames…

Répartition par catégories de places

Pour ce faire ? Sachant évidemment que les sponsors et principaux partenaires pourront assister à l’événement ainsi qu’un contingent de supporters des clubs représentés, le reste des billets sera tout simplement réparti selon le principe des "premiers acheteurs, premiers servis", tous les spectateurs ayant acheté leur(s) billet(s) trop tard se voyant remboursés… À noter qu’au moment de sélectionner les heureux élus, la LNR se refuse à ne privilégier que les acheteurs des places de catégorie supérieures, toutes les catégories de place se trouvant représentées dans le reliquat restant. Une belle initiative qui méritait d’être soulignée… Par ailleurs, le traditionnel "village LNR" où se regroupaient tous les supporters et VIP ces dernières années ne sera évidemment pas reconduit pour d’évidentes raisons sanitaires pas plus que n’auront lieu comme à l’accoutumée divers événements en ville. Priorité étant tout simplement donnée à la bonne tenue de l’événement dans des conditions sanitaires respectables, afin de garantir une "vraie" finale.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Nicolas ZANARDI
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?