Bayonne et les nerfs à vifs

  • Bayonne et les nerfs à vifs
    Bayonne et les nerfs à vifs Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Bien que particulièrement coriaces et volontaires, les basques n’ont toujours pas assuré leur maintien. Et commencent à s’en impatienter...

On pensait que les Montpelliérains étaient les plus meurtris, à la fois dans leurs chairs et dans leur têtes de cette épuisante course au maintien. Mais au coup de sifflet final, on a réalisé que les Bayonnais aussi puisaient dans leurs réserves depuis de longues semaines. Avant la rencontre, on s’imaginait qu’ils seraient plus frais, plus régénérés que les Montpelliérains qui avaient disputé...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?