La dernière offrande de Julien Blanc

  • La dernière offrande de Julien Blanc
    La dernière offrande de Julien Blanc Icon Sport - Icon Sport
Publié le

En arrachant un bonus défensif, les Brivistes ont définitivement validé leur maintien. Ils ont pu honorer leurs partants l’esprit léger.

Samedi, Julien Blanc a joué son dernier match sous les couleurs brivistes à Amédée-Domenech, le club qui l’a relancé lorsque sa carrière connut un gros trou d’air, alors qu’il évoluait à Pau. « Il y a forcément un peu d’émotion pour moi. Brive, c’est un peu mon club formateur. J’y ai joué en Reichel et en Espoir. Je n’oublierais jamais que le CAB est venu me chercher dans le Béarn alors que je ne jouais plus depuis cinq mois et que j’étais au fond du trou. Ce club a relancé ma carrière et je lui serais toujours reconnaissant pour cela. Je regarderai attentivement le CAB la saison prochaine. »

Depuis, le demi de mêlée de 28 ans a trouvé un nouveau souffle et devrait rebondir à Toulon la saison prochaine. « J’ai de petits regrets par rapport au résultat de ce match. C’est dommage de le perdre, on aurait pu espérer mieux. Mais on se contentera de cela. On va positiver. Le maintien est acquis. C’est l’essentiel. On a été chercher notre maintien par nous-mêmes, sans dépendre des autres résultats. Je suis aussi très heureux d’avoir revu des supporters au stade, cela donne un vrai supplément d’âme. »
Le demi de mêlée quittera le CAB sur une dern ière offrande : au cœur d’une magnifique action, c’est lui qui a offert la passe décisive à Nico Lee pour l’essai qui aurait pu offrir le nul aux siens. Un dernier cadeau.

Julien Blanc laissera une bande de copains. « Il y a un super groupe à Brive. C’est sans doute le meilleur groupe avec lequel j’ai évolué. Il nous a manqué quelques détails, on a pris le score, on menait 16-9 à la mi-temps, on prend deux essais coup sur coup qui nous font mal mais on a eu un bel état d’esprit pour nous resserrer et marquer deux fois nous aussi. Cela montre que c’est un groupe soudé et plein de ressources. »

Adieu à huit partants

Un groupe qui, fin de saison oblige, va quelque peu se disloquer. Samedi soir, au coup de sifflet final, les Brivistes ont honoré huit partants. Citons donc Badri Alkhazashvili, Mesake Doge, Dan Malafosse, Brandon Nansen, Irakli Tskhadadze, David Delarue, et Eneriko Buliruarua qui, aux côtés de Julien Blanc, ont fait leurs adieux à Amédée-Domenech. Saïd Hirèche, quant à lui, a été honoré pour avoir disputé plus de deux cents matchs sous les couleurs brivistes. Le guerrier rempilera pour un exercice supplémentaire !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?