Mayol, place des grands hommes

  • Gabin Villière (Toulon).
    Gabin Villière (Toulon). Icon Sport
Publié le

Bien aidés par le retour du public à mayol mais surtout par les prestations de l’ensemble de leurs leaders, les toulonnais se sont défaits de bordelais déjà qualifiés. Une excellente nouvelle pour les varois qui, à une journée du terme, ont plus que jamais leur destin entre les mains.

Après plus de neuf mois à batailler dans un Top 14 marathon, à devoir naviguer entre blessures, doublons, matchs annulés ou reportés et cas de Covid19, le staff toulonnais pouvait enfin compter, à deux journées du terme de la phase régulière, sur un effectif au quasi-complet. Une aubaine, à l’heure de croiser le fer avec une UBB qui restait sur trois victoires bonifiées lors de ses quatre...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Pierrick ILIC-RUFFINATTI
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?