Albi, comme un goût d’inachevé

  • Les jokers arrivés mi-saison, notamment l’ancien Montalbanais JJ Engelbrecht, ont rapidement trouvé leur place et amené un regain dans le jeu albigeois. Insuffisant, toutefois... Photo Carine Monfray
    Les jokers arrivés mi-saison, notamment l’ancien Montalbanais JJ Engelbrecht, ont rapidement trouvé leur place et amené un regain dans le jeu albigeois. Insuffisant, toutefois... Photo Carine Monfray
Publié le

Battu en demi-finale d’accession, le SCA rate, encore une fois, la montée en Pro D2.

Dire qu’Albi a perdu ses dernières illusions après sa défaite à Bourg-en-Bresse est un euphémisme. Dire que cette dernière était prévisible, la réponse est oui. Dire que la demi-finale des Tarnais est le miroir grossissant de leur saison en Nationale : l’affirmative est aussi de rigueur. Ce match est le reflet parfait du parcours des Jaune et Noir qui ont souvent alterné le moyen, parfois le médiocre et trop peu le meilleur. Quatre ans après sa relégation, le SCA n’est toujours pas parvenu à retrouver le Pro D2, objectif avoué au début de chaque saison, le club s’étant arrêté trois fois en demi-finale.

Si on dresse un bilan du dernier exercice, on remarque que le recrutement estival n’a pas apporté les effets escomptés. De remplacements postes pour postes peu convaincants en coups de poker perdants (départs en cours de saison de Sabri El Ghoul et du treiziste Gary Lo), la plus-value recherchée n’a pas fonctionné. On mettra quand même au crédit du staff ses coups de joker gagnants. Une cascade de blessures (Simon Veyrac, Thomas Toevalu, Alfi Mafi) a obligé Arnaud Mela à chercher des joueurs en cours de saison. Les arrivées de Leka Tagotago, Wandile Mjekevu et surtout Jacques Jacobus Engelbrecht ont redonné un coup de peps à l’effectif albigeois.

L’indiscipline ? Le mal endémique

Malgré tout, Albi n’a pas su élever son niveau de jeu. Pour une copie quasi parfaite contre Narbonne (victoire 35 à 16), le club a rendu de trop nombreux brouillons et parfois même des hors sujets. On pensera à la défaite à domicile contre Cognac-Saint-Jean-d’Angély. Cette inconstance a coûté cher en points, les privant des deux premières places. Des quatre demi-finalistes, Albi est l’équipe qui a gagné le moins de matchs à l’extérieur (trois) contre au minimum cinq pour ses concurrents. Il y a toutefois une constance dans son parcours : l’indiscipline. Le SC albigeois en a presque fait sa marque de fabrique tant il n’a pas su soigner ce mal. Les trois cartons jaunes et les quelque dix pénalités récoltées en seconde période face aux Bressans résument, à eux seuls, la saison mais aussi les précédentes. Est-ce dû à un manque de rythme qui entame la lucidité ? Question sans réponse.

Écrire une nouvelle histoire

Avec les départs des coachs Arnaud Mela et Jérémy Wanin, un chapitre de quatre ans se termine. Une nouvelle histoire débute avec la nomination pour trois ans de Mathieu Bonello, l’ancien talonneur castrais. Les chantiers qui l’attendent sont nombreux. Sans doute bientôt aidé par un adjoint, il devra s’attacher au recrutement qui est au point mort. Quatre à cinq joueurs devraient arriver et on pense que des postes clés comme la charnière, les première et deuxième lignes seront ciblés. Les deux hommes devront aussi régénérer un groupe usé par l’urgence d’une remontée depuis quatre ans.

En récupérant deux relégués de Pro D2 (Soyaux-Angoulême et Valence-Romans), en observant le recrutement de nombre de clubs de la poule, on se dit que le niveau de la Nationale va croître et que les places qualificatives seront très disputées. À Albi de bien naviguer et pourquoi pas, après une série d’histoires tumultueuses qui ont forgé la particularité du club, d’en ouvrir une plus apaisée où la patience et la construction seraient les personnages principaux. C’est peut-être à ce prix qu’il pourra espérer retourner à l’étage supérieur.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?