Le Racing était trop fort

  • Les Racingmen ont régalé le public Ciel et Blanc.
    Les Racingmen ont régalé le public Ciel et Blanc. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Dominateur devant, irrésistible derrière, le Racing a réalisé un match convaincant face à des Soldats roses globalement dépassés, pour s'imposer comme le nouvel épouvantail de cette fin de saison...

Le postulat de départ était hautement défavorable au Stade français : pour respecter le quota de Jiff imposé par la Ligue (16 joueurs issus de la formation française en moyenne par feuille de match) et éviter de débuter la saison prochaine avec des points en moins et des pénalités financières, les Parisiens avaient dû se passer des services de plusieurs de leurs stars et, si Adrien Lapègue...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Marc DUZAN
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?