L'oscar de la semaine : c’était grand maître Fickou !

  • Le centre international a été au four et au moulin.
    Le centre international a été au four et au moulin. Abaca / Icon Sport - Abaca / Icon Sport
Publié le

Vendredi soir, sur la pelouse ultra-rapide de Paris-La Défense-Arena, le trois-quarts centre international Gaël Fickou, récent transfuge du Stade français vers le Racing 92, a réalisé un match magnifique, créant de nombreuses brèches dans la défense parisienne et aplatissant même un très bel essai en début de rencontre après s’être joué de Jonathan Danty. De quoi nourrir quelques regrets, Gonzalo Quesada ?

« Ça fait partie du jeu, expliquait le patron sportif du Stade français après la rencontre. Évidemment, la situation était un peu particulière. Pour Gaël en premier. Nous savions que ce serait un match spécial pour lui. Je l’ai dit dès lundi matin, dès ma première intervention : «Gaël sera dans un grand jour car c’est un joueur de caractère.» Après, j’ai quand même été un peu étonné de le voir marquer sur son premier ballon touché. Heureusement, en deuxième mi-temps, c’est plutôt Waisea qui a crevé l’écran. » Si Waisea fut indéniablement solide en deuxième période, le maître de la pelouse fut, vendredi soir, Gaël Fickou.

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?