Parra : « Je serai lié à vie avec Franck »

  • Morgan Parra au côté de Franck Azéma (ASM Clermont-Auvergne)
    Morgan Parra au côté de Franck Azéma (ASM Clermont-Auvergne) Icon Sport - Jean-Paul Thomas
Publié le

Déçu de quitter la compétition au stade des barrages, le demi de mêlée international clermontois Morgan Parra décrit ce qui a manqué à son équipe, et évoque sa relation avec son manager Franck Azéma, avec qui il restera « lié à jamais » en raison du Brennus remporté en 2017.

Avez-vous des regrets ce soir ?

Bien sûr que nous en avons. On avait la place de gagner. Si l'on reprend le fil du match, on a laissé filer des occasions et encaissé un essai casquette. Et malgré tout cela, il y avait encore la place de l'emporter en toute fin de rencontre. On parle de détails : c'est parfois ne pas jouer seul, jouer dans le sens, ne pas se mettre à la faute... Notre groupe est jeune, il a eu des nouveaux et nous avons connu une saison compliquée. Après, on ne s'est pas cachés derrière cela. Nous sommes venus avec des jeunes qui ont appris et qui seront encore meilleurs la saison prochaine. Nous étions à flux tendu au niveau de l'effectif.

 

À quel point votre indiscipline vous a pénalisés ?

Enormément. Nous arrivons dans la zone de marque, on score pas, on commet des fautes et on se retrouve en danger chez nous. Cet essai (de Clément Maynadier, ndlr.) a remis Bordeaux dans le coup. Pour autant, nous sommes repartis au combat et on y a cru jusqu'au bout. On l'avait déjà fait par le passé, notamment en Angleterre. Il n'y a rien à reprocher sur l'état d'esprit, mais il nous a manqué des détails.

 

Que garderez-vous du passage de Franck Azéma ?

J'en garderai plein de souvenirs. Des très bons et des moins bons car nous n'avons pas toujours été d'accord. Mais c'est quelqu'un qui a toujours dit les choses, et qui a toujours accepté de les entendre. C'est quelqu'un d'humain, qui m'a fait grandir en tant que joueur et en tant qu'homme. Je lui souhaite le meilleur pour la suite. J'ai passé tellement d'années avec lui, depuis ses débuts en tant qu'entraîneur des trois-quarts, puis comme entraîneur principal. Nous avons remporté un titre ensemble, et comme je le dis souvent ce titre nous lie à jamais. Tous ceux qui l'ont remporté ensemble sont liés à jamais, et je serai lié à vie avec Franck.  

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?