Tournée des Bleus : Carbonel aura les clés, Macalou y sera

  • Sekou Macalou a réalisé une très belle fin de saison avec les soldats roses; Il devrait affronter les Wallabies ce mois de juillet.
    Sekou Macalou a réalisé une très belle fin de saison avec les soldats roses; Il devrait affronter les Wallabies ce mois de juillet. Icon Sport
Publié le , mis à jour

La liste que nous vous proposons ici n'a rien de définitif puisque Fabien Galthié puisera aussi chez les demi-finalistes malheureux de ce week-end, pour composer son groupe de 42 joueurs qui s'envolera lundi pour l'Australie... 

Pour l'instant, Fabien Galthié et son staff ont couché quatre-vingt cinq noms sur une liste qu'ils ont transmise aux présidents et managers du Top 14 afin que ceux-ci préviennent les joueurs concernés : « Tu as prévu des vacances ? Annule, fils ! La nation a besoin de toi ! » Et si cette liste n'a pas été rendue publique, c'est avant tout parce que les patrons de clubs craignent que les agents se servent de l'intérêt porté par le sélectionneur national à l'un ou l'autre de leurs poulains pour renégocier les salaires à la hausse.

Parmi ces quatre-vingt cinq individus, ils ne seront pourtant que quarante-deux à débarquer à Marcoussis dimanche soir, Galthié et son staff ayant logiquement choisi de se passer des services des finalistes du Top 14, dont le dernier acte se déroulera le 25 juin prochain. Si de très nombreuses incertitudes planent encore sur ce groupe France, quelques tendances se dégagent aujourd'hui. A l'heure où nous écrivons ces lignes, les Bleus auraient choisi de laisser Romain Ntamack et Matthieu Jalibert, leurs deux ouvreurs référents, au repos. Un tel choix profiterait alors à Louis Carbonel (Toulon), Antoine Hastoy (Pau) et, surtout, à Joris Segonds (Stade français), suivi de près par la sélection : auteur d'une très belle fin de championnat, il pourrait, si la tendance concernant Ntamack et Jalibert se confirme, découvrir le giron tricolore. Idéalement, Fabien Galthié souhaiterait s'appuyer sur trente-six joueurs familiers du système de jeu des Bleus ainsi que de six joueurs bizuts mais présentant un fort potentiel : parmi ceux-là, l'arrière de l'Usap Melvyn Jaminet a une carte à jouer, le deuxième ligne castrais Florent Vanverberghe aussi, le numéro 8 du Stade toulousain Antoine Miquel et le flanker du Racing Ibrahim Diallo également. Concernant les deux derniers nommés, ils ne s'envoleront pour l'île continent qu'en cas d'élimination de leur club ce week-end, en demi-finale. En revanche, lorsque nous avons contacté le staff biarrot lundi matin, celui-ci n'avait pas reçu d'appel du staff tricolore concernant le talonneur Lucas Peyresblanques, excellent depuis plusieurs semaines.

Joris Segonds est suivi... Melvyn Jaminet aussi 

Les « certains » d'aujourd'hui sont donc les Parisiens, les Lyonnais, les Toulonnais, les Montpellierains, les Castrais et les Clermontois familiers du groupe France. Côté parisien, Jonathan Danty (trois-quarts centre) et Sekou Macalou (numéro 8) verront l'Australie. A Castres, Anthony Jelonch (flanker), Wilfried Hounkpatin (pilier droit), Florent Vanverberghe (deuxième ligne) et Gaëtan Barlot (talonneur), sont suivis. En Auvergne, les deux ailiers (Alivereti Raka et Damian Penaud) seront du voyage au bout du monde, le flanker Alexandre Fischer est pressenti. Judicaël Cancoriet et Arthur Iturria, présents sur la liste des "85", ne sont pas certains d'être pris. Si Hassane Kolingar et Cyril Baille étaiet réquisitionnés pour la finale, le jeune Daniel Bibi Biziwu aurait probab Quant à Sébastien Bézy, légèrement blessé, il pourrait être aussi de la tournée si l'évolution de sa blessure était favorable.

Les Lyonnais Demba Bamba (pilier droit), Baptiste Couilloud (demi de mêlée), Killian Geraci (deuxième ligne), Dylan Cretin (flanker) et Pierre-Louis Barassi (centre) sont à priori attendus quand du côté de Montpellier, Mohamed Haouas sera vraisemblablement laissé au repos : cette probable décision devrait faire le jeu de Hounkpatin ou du jeune Sipili Falatea, très surprenant à droite de la mêlée clermontoise lors de cette fin de saison. Les Toulonnais, eux, ont besoin de jouer et de ce fait, Romain Taofifenua (deuxième-ligne), Louis Carbonel (ouvreur), Swan Rebbadj (deuxième ligne), Gervais Cordin (ailier) voire Julien Hériteau (centre), dont le profil de puncher a toujours plu à Galthié, sont suivis de près. Gabin Villière, qui souhaite disputer les Jeux Olympiques de Tokyo, devra choisir entre l'Australie et la préparation estivale des « septistes », surtout si le staff des Bleus ne eut compter ni sur Donovan Taofifenua et Mathis Lebel, deux ailiers qui connaîtront leur première cap cet été si leur club est éliminé ce week-end.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?