Elite 1 - Les Auvergnates n’ont pas volé leur finale

  • Le succès face à Montpellier ne doit pas griser les Auvergnates : ce fut le maître mot de la semaine aux entraînements.
    Le succès face à Montpellier ne doit pas griser les Auvergnates : ce fut le maître mot de la semaine aux entraînements. MAXPPP - Thierry LINDAUER
Publié le

Après avoir battu Toulouse lors de la dernière journée de la phase régulière puis Montpellier en demi-finale, Romagnat, en outsider, est sur une folle dynamique avant de jouer la finale en terre hostile.

Comme l’affirmait Guy Novès, lundi dans nos colonnes, « une équipe qui est déjà heureuse d’être là a déjà perdu » . C’est pourquoi les filles de l’ASM Romagnat ne comptent pas s’arrêter là, évidemment. Du coup, pour entamer cette semaine, la plus importante du club depuis le dernier titre de 1995, et pour redescendre de leur petit nuage, les filles ont eu accès au Royatonic, l’espace balnéo du chef-lieu auvergnat. « On avait bien besoin de cela pour récupérer, on sortait d’un gros match, ça tapait fort » , affirme la centre internationale Élise Pignot. On ne va pas la contredire au vu des sept dernières minutes qu’elles ont passées sans ballon à défendre la ligne comme des acharnées. Il fallait au moins cet héroïsme-là pour renverser les triples tenantes du titre montpelliéraines.

Les encouragements de Camille Lopez

Autre défi ce week-end, disputer une finale chez son adversaire avec un public acquis à la cause rivale. « Depuis quelques mois, on savait que cette finale aurait lieu à Blagnac, ça fait partie du jeu. Il n’y a aucune pression sur nous du coup, alors que Blagnac aura beaucoup d’émotions à gérer. Ce sera un levier supplémentaire, c’est une situation que l’on apprécie : être seules contre tous. Cela permet de recréer ces instants de courage comme nous l’avons montré face à Montpellier. » 

Fait nouveau dans cette semaine de préparation, c’est la médiatisation de l’événement. Camille Lopez a eu un mot sympa pour les filles, la presse auvergnate se concentre sur la dernière équipe encore en lice… De nombreuses chaînes de télévision étaient présentes pour filmer l’entraînement de mercredi soir. Romagnat est assurément l’équipe qui part du plus loin, quand Blagnac attend cette finale depuis des années. Élise Pignot conclut : « Nous avons vraiment progressé au fil de la saison mais c’est le fruit d’un travail et d’une évolution constatés depuis des années. On a de plus en plus de filles qui ne jouent pas beaucoup mais qui postulent à l’équipe première. Elles nous poussent et elles élèvent le niveau des entraînements et cette finale, c’est aussi leur réussite. » 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Baptiste BARBAT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?