Quand le "show-biz" parle des Galactiques

  • Finn Russell, Teddy Thomas, Virimi Vakatawa et Gaël Fickou (de gauche à droite), les « Galactiques » du Racing.
    Finn Russell, Teddy Thomas, Virimi Vakatawa et Gaël Fickou (de gauche à droite), les « Galactiques » du Racing. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Au soir où le Racing conquit son premier titre de champion de France, les gars du show-biz en composaient l’essentiel de la ligne de trois-quarts. Vingt-cinq ans plus tard, Éric Blanc, Yvon Rousset, Franck Mesnel, Jean-Baptiste Lafond et Philippe Guillard jaugent les Galactiques du 92, l’attaque la plus délirante de toute l’Europe.

Il a suffi que Gaël Fickou pose ses valises en banlieue parisienne pour que de « talentueuse », la ligne de trois-quarts du Racing devienne soudainement « galactique ». Depuis fin avril, on n’aborde même le Racing que par le seul prisme de cette attaque prolifique, ce qui eut d’ailleurs tendance à agacer les "gros" du 92 : après le quart de finale victorieux face au Stade français (38-21),...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Marc DUZAN
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?