Qui sera le nouveau champion du Sud ?

  • Annoncé incertain, le demi d’ouverture Otere Black conduira bien le jeu des Blues face aux Highlanders.
    Annoncé incertain, le demi d’ouverture Otere Black conduira bien le jeu des Blues face aux Highlanders. Steve Haag / Icon Sport - Steve Haag / Icon Sport
Publié le

Présents dans les six dernières finales et vainqueurs des cinq derniers titres, les crusaders neseront pas de cette finale inédite opposant les blues d’auckland aux highlanders d’otago.

Le roi est mort, vive le roi ! Pour une fois, les Crusaders ne sont pas en finale de la plus grande compétition de l’hémisphère Sud. C’était pourtant le cas depuis 2017, à l’époque où le Super Rugby existait encore. Les Crusaders avaient soulevé les trophées 2017, 2018 et 2019. En suivant, les hommes de Scott Robertson avaient raflé les deux dernières éditions du Super Rugby Aotearoa. Cela en devenait presque monotone... D’autant que les Crusaders se dirigeaient vers une septième finale consécutive mais un infime écart à la différence de points a éjecté les joueurs de Christchurch au profit des Blues, premiers (+119 points) suivis des Highlanders (+103 points). Samedi, 25 000 fans pourront donc prendre place dans  la prestigieuse enceinte de l’Eden Park d’Auckland pour assister au couronnement du nouveau roi. 

Les Blues, dix-huit ans après...

Ce trône, cela fait des lustres que les Blues le convoitent avec envie. Sacrés champions en 1996 (lors de la première édition du Super12), 1997 et 2003, les joueurs d’Auckland ont ensuite connu une interminable traversée du désert, avec des saisons particulièrement humiliantes comme 2015 et 2018 où ils finirent à la quatorzième place. Un titre marquerait clairement le retour en gloire de la franchise d’Auckland, qui s’est relevée grâce au travail de son manager Leon MacDonald, l’ancien arrière des AllBlacks. Les Highlanders n’ont peut-être pas autant d’appétit: leur dernier titre ne remonte qu’à 2015, et à leur victoire en finale contre les Hurricanes. En revanche, les chiffres de leurs trente-sept dernières oppositions sont relativement équilibrés: vingt victoires pour les Blues, dix-sept pour les Highlanders. Sauf quand on rapporte les chiffres au terrain : en dix-neuf confrontations à Auckland, les Blues se sont imposés quatorze fois...

Otere Black finalement titulaire

Vous l’aurez compris, cette finale est particulièrement indécise. Au moins, les Blues pourront compter sur leur maître à jouer, l’ouvreur Otere Black. Touché à une jambe en début de semaine, l’ouvreur a finalement été titularisé par son manager. Ce n’est pas le cas de l’excellent flanker Tom Robinson, contraint de déclarer forfait et remplacé par Akira Ioane. 
De leur côté, les Highlanders pourront compter sur leur ailier star Jona Nareki et sur leur deuxième ligne Pari Pari Parkinson. Le cocapitaine et talonneur Ash Dixon jouera son centième match avec les couleurs d’Otago, six ans après ses débuts. Un titre serait un joli cadeau d’anniversaire...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?