La Rochelle – Racing : le match en stats

  • La Rochelle – Racing : le match en stats.
    La Rochelle – Racing : le match en stats. Midi Olympique - Patrick Derewiany. - Midi Olympique - Patrick Derewiany.
Publié le

La faillite de l'alignement du Racing, la supériorité des Rochelais dans le jeu au sol, la prestation défensive de Reda Wardi... Voici les chiffres de cette première demi-finale.

12

C'est le nombre de pénalités concédées par le Racing 92. La Rochelle n'en a pas concédé beaucoup moins (10), mais celles concédées par les Franciliens ont souvent été synonymes de points en faveur des Rochelais au tableau d'affichage.


 

72,7 %

C'est le pourcentage de réussite de la touche du Racing. Un score nettement inférieur aux standards de la formation francilienne. L'alignement rochelais s'est montré beaucoup plus sûr, avec 85,7 %.


 

11

C'est le nombre de ballon de turnovers gagnés par les Rochelais. Un chiffre qui illustre bien la domination des avants dans le combat au sol.


 

18

 

Comme le nombre de défenseurs battus par les attaquants du Racing. A lui seul, Teddy Thomas en compte cinq. Mais à l'image du match de l'ailier, ces exploits n'ont jamais été correctement exploités, notamment en raison de la supériorité physique des Rochelais.


 

11

C'est le nombre de plaquages tentés et réussis par le pilier gauche rochelais Reda Wardi. Il termine, avec le talonneur Facundo Bosch, meilleur plaqueur de son équipe.


 

2

Comme le nombre de défenseurs battus par l'ailier maritime Arthur Retière. C'est aussi son compte de franchissements, en seulement cinq ballons joués.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?