Romain Riguet (France U20) : « C’est inexplicable »

  • Le Toulousain est entré en cours de jeu au samedi.
    Le Toulousain est entré en cours de jeu au samedi. Icon Sport
Publié le

Le centre des Bleuets est entré en jeu en fin de première période. Le Toulousain s’étonne lui-même des deux visages qu’ont affiché les siens.

Quels sont vos sentiments après ce match ?

Frustré, déçu. En fait, il y a eu deux matchs dans le match : une bonne première mi-temps, où on a su mettre notre jeu en place, et le retour des vestiaires, où les Anglais qu’on avait vexés ont dominé les contacts. On a subi et ils sont remontés.

Votre première mi-temps était de très bonne qualité…

Oui, Nelson Épée finit trois belles actions collectives mais en deuxième mi-temps, on n’a pas su retrouver notre collectif.

Vous rentrez personnellement en jeu en fin de première mi-temps, vous sentiez l’équipe en confiance ?

Ah oui, je rentre sereinement. On mène 19-3 à la 40e, donc forcément, je suis serein quand j’arrive sur le terrain.

Comment fait-on lorsqu’on est nouvel entrant sur le terrain et qu’on sent le vent tourner ?

Il faut garder la tête haute. Il faut rester ensemble collectivement. Il fallait qu’on retrouve le jeu de la première mi-temps : dominer, jouer et respecter notre plan de jeu. Mais on a perdu trop de ballons, on n’était plus conquérants, dominants.

Que s’est-il passé ?

On n’a pas retrouvé notre jeu. On a trop voulu occuper et ce n’était pas la meilleure stratégie en deuxième mi-temps. Et les Anglais nous sont passés devant…

Il y a eu une forme de relâchement ?

Non, il n’y avait pas de sourire. C’est inexplicable. Je pense que c’est plutôt au niveau de l’agressivité qu’il y a une différence entre les deux mi-temps. Mais les Anglais reviennent bien aussi… (soupir) Ça ne l’a pas fait.

Vous pensez qu’il a manqué d’exploits individuels pour rester dans le match ?

Oui, on a manqué d’exploits individuels mais parce qu’on a trop voulu occuper. Mais les essais de Nelson (Épée) ou la passe au pied de Thibault (Debaes) partent d’un bon travail collectif. Le triplé de Nelson est autant un exploit individuel que collectif.

Est-ce que cette remontée subie n’est pas liée au fait que vous ne connaissez pas ce genre de matchs à haute intensité ?

Non, on était prêts à ça, on a eu une bonne préparation. Ça n’a pas joué dans le résultat.

Vous encaissez 35 points en seconde période…

Oui, c’est une statistique qui fait mal à la tête. Mais on va travailler dessus. Aujourd’hui on se focalise sur la rencontre face à l’Italie. Le Tournoi est long, on va se rattraper sur les autres matchs.

Vous avez hâte du match contre l’Italie ?

Oui, on a très hâte. On veut se rattraper de cette deuxième mi-temps. On n’a pas eu le résultat qu’on méritait. C’est comme ça, on verra au prochain match.

Propos recueillis par Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?