Derrière Dupont, une place de demi de mêlée à prendre chez les Bleus

  • Teddy Iribaren sera en concurrence avec Baptiste Couilloud.
    Teddy Iribaren sera en concurrence avec Baptiste Couilloud. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Le forfait de Baptiste Serin a totalement rebattu les cartes dans la guéguerre que se livrent les concurrents d'Antoine Dupont. Voici pourquoi...

A l'origine, Baptiste Serin aurait dû s'envoler pour l'Australie et, en tout état de cause, être le capitaine des Bleus face aux Wallabies. Le demi de mêlée du RCT, blessé à une épaule, a néanmoins dû déclarer forfait pour ce déplacement, laissant vacante la place de « numérobis » en équipe de France.

Si Antoine Dupont est évidemment intouchable, il semble en effet que rien ne soit tranché derrière le numéro 9 toulousain. Dimanche, alors que l'on demandait par exemple à Fabien Galthié s'il avait expliqué à Baptiste Serin son très faible temps de jeu lors du dernier Tournoi des 6 Nations, le sélectionneur national répondit : « Que voulez-vous que je vous dise ? C'est l'équipe de France et en équipe de France, on fait jouer les meilleurs joueurs au poste. Il s'avère qu'à ce poste là, Antoine Dupont performe énormément. Il prend de la place. Avec ou sans le ballon, d'ailleurs. Dans son jeu de couverture, dans ses montées défensives au milieu du terrain, Antoine Dupont a une nouvelle fois été extraordinaire contre Bordeaux, en demi-finale. Il est d'une efficacité incroyable. »

Dans la bouche de Fabien Galthié, le patronyme de l'ange blond avait alors totalement disparu du paysage, le sélectionneur révélant même que dans son esprit, le Bordelais Maxime Lucu avait les épaules pour devenir la doublure en bleu du monstre Dupont. « La fin de saison de Maxime Lucu projette ce joueur sur un ranking de numéro 2 (au poste de demi de mêlée) en sélection, expliquait donc Galthié dimanche, à la veille de son départ pour Sydney. Mais il est blessé et je regrette qu'il ne puisse pas confirmer ses qualités. Derrière Dupont, ça se bouscule ».

Au bout du monde, la chance de Teddy Iribaren 

Si le Palois Clovis Le Bail, le troisième demi de mêlée de cette tournée en Australie, part avec un léger temps de retard, le strapontin de titulaire devrait donc se jouer entre Baptiste Couilloud et Teddy Iribaren. Couilloud fait partie des meubles en équipe de France, c'est certain. Mais Galthié semble avoir une affection toute particulière pour le demi de mêlée du Racing 92 : « Teddy Iribaren, c'est un joueur que j'avais recruté à Tarbes quand j'entraînais Montpellier. Il venait d'être élu meilleur joueur de la saison de Pro D2. Il connaît aujourd'hui un passage difficile mais qui ne remet pas en questions ses qualités de demi de mêlée. […] Avec nous, il sera le Teddy Iribaren qui est passé sur les réseaux sociaux grâce à cette chistera de trente-cinq mètres ayant amené un essai de Teddy Thomas ».

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?