Kaino, ce n’est qu’un au revoir

  • Kaino, ce n’est qu’un au revoir
    Kaino, ce n’est qu’un au revoir Icon Sport - Icon Sport
Publié le

à 38 ans, Jerome Kaino va tirer sa révérence sportive ce soir. Si le All Black, homme de base des dernières conquètes stadistes, va raccrocher, il restera Toulousain.

Quoi qu’il se passe vendredi, quel que soit le scénario et quoi qu’en dise le résultat, un homme méritera une ovation et une haie d’honneur au Stade de France : Jerome Kaino. À 38 ans et 80 jours, la légende néo-zélandaise va tirer sa révérence dans quatre-vingts minutes. « On va essayer de lui donner un petit cadeau pour son départ », sourit timidement Selevasio Tolofua, un de ses disciples....

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent BISSONNET
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?