Toulouse maîtrise le réalisme... La finale en stats

  • Toulouse maîtrise le réalisme... La finale en stats
    Toulouse maîtrise le réalisme... La finale en stats Midi Olympique. - Patrick derewiany.
Publié le

Retour sur les chiffres marquants de la finale de Top 14, remportée par Toulouse devant La Rochelle (18-8).

100% au pied

Le match, Toulouse l'a gagné de par son réalisme. Dans une rencontre cadenassée, Ramos et les siens ont profité de chaque opportunité qui se présentait, pour concrétiser leurs phases de domination au pied. Ainsi, celui qui était placé à l'ouverture en l'absence de Romain Ntamack s'est signalé par un parfait 4/4 au pied, et d'un drop réussit en début de match. Sa sérénité a été très importante dans la construction du succès toulousain, acquit à l'expérience. 

0 essai pour Toulouse

Pour la première fois de la saison en championnat, le Stade toulousain est resté stérile, et a traversé le match sans marquer aucun essai. Une statistique d'autant plus impressionnante que les Rouge et Noir se sont finalement imposés sur la pelouse du Stade de France. Incapables de marquer, ils ont néanmoins construit sereinement leur succès par leur réussite au pied. Les plus beaux éclats du match restent finalement ces deux drops réussis.

2 drops en 40 minutes

Le drop est un geste technique souvent oublié de nos jours. Il risque pourtant de redevenir un aspect essentiel du jeu, au vu de l'utilisation qu'en ont fait les Toulousains ce samedi soir. Lors de la première mi-temps, c'est d'abord Thomas Ramos, au niveau des 35m rochelais, qui a sanctionné les Maritimes par un drop parfait. En fin de mi-temps, l'ouvreur du soir est imité par son arrière, Cheslin Kolbe. Le Sud-Africain surprend tout son monde et tente ce geste incroyable, à plus de 50m des perches adverses. Grâce à ces deux réalisations, Toulouse s'est ouvert la voie du Brennus.

8 pénalités pour Toulouse... Seulement 7 pour La Rochelle

Encore une stat' qui témoigne de l'incroyable réalisme des Toulousain : les hommes d'Ugo Mola ont été plus pénalisés que les Rochelais au cours du match. Sans être vraiment indisciplinés, ils ont tout de même vu deux pénalités de West passer à côté, tout comme la transformation de Plisson en fin de match. Huit points perdus au pied pour La Rochelle, ce qui n'a pas permis aux Jaune et Noir de rester au contact des Toulousains. 

59% d'occupation toulousaine 

Ça s'est ressenti pendant cette rencontre cadenassée, Toulouse a parfaitement occupé le terrain et a acculé les Rochelais dans leur camp. Plusieurs statistiques témoignent de ça. D'abord celle de l'occupation, puisqu'elle a été à 59% toulousaine au cours de la partie. Mais aussi celle de la possession puisque les joueurs d'Ugo Mola ont eu le ballon en main 57% du temps. 

20 ballons perdus pour La Rochelle

C'est à ce niveau-là que le match s'est aussi perdu pour les hommes de Jono Gibbes. Sous la pluie parisienne, les Maritimes, peut-être trop fébriles, ont multiplié imprécisions et fautes de main. Au total, ils ont concédé 20 turnovers, contre seulement 8 pour les Toulousains. Et lorsqu'on ne tient pas le ballon de cette manière, il est impossible de développer du jeu et de se créer des occasions. La différence entre les deux équipes s'est aussi beaucoup joué à ce niveau-là.

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Acromio Il y a 1 année Le 26/06/2021 à 07:01

Une finale somme toute sans éclat tellement lisse et prévisible dont on a presqu’envie de se lasser …