La Rochelle, comme des actes manqués

  • Les Rochelais n’ont pas su concrétiser leurs quelques temps-forts comme sur ce deux contre un mal négocié par Tawera Kerr-Barlow à la 20e minute. Les Rochelais n’ont pas su concrétiser leurs quelques temps-forts comme sur ce deux contre un mal négocié par Tawera Kerr-Barlow à la 20e minute.
    Les Rochelais n’ont pas su concrétiser leurs quelques temps-forts comme sur ce deux contre un mal négocié par Tawera Kerr-Barlow à la 20e minute. Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

S’ils ont clairement joué en-dessous de leur niveau lors de cette finale, les Rochelais ont payé une mauvaise maîtrise de leurs émotions qui s’est traduite par un énorme déchet technique.

Ils devaient, selon les mots de leur manager Jonno Gibbes, "réussir leurs meilleures 80 minutes de la saison". Les Rochelais auront finalement réalisé leurs pires, liquéfiés devant l’enjeu de cette finale de Top 14… Un stress plus que palpable, qui se matérialisa par un énorme déchet technique. On en veut pour preuve ce total faramineux d’une douzaine d’en-avants qui peut, certes, en partie...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?