Toulouse, la leçon d’occupation

  • Antoine Dupont a parfois pris le relais de Thomas Ramos pour jouer au pied et renvoyer les Rochelais dans leur camp.
    Antoine Dupont a parfois pris le relais de Thomas Ramos pour jouer au pied et renvoyer les Rochelais dans leur camp. Midi Olympique - Patrick Derewiany
  • Antoine Dupont a parfois pris le relais de Thomas Ramos pour jouer au pied et renvoyer les Rochelais dans leur camp.
    Antoine Dupont a parfois pris le relais de Thomas Ramos pour jouer au pied et renvoyer les Rochelais dans leur camp. Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

En s’adaptant à la perfection à leur adversaire ainsi qu’aux conditions météorologiques, les Toulousains ont suivi à la lettre un plan servi par la poylvalence du duo Ramos-Kolbe et accéléré par la blessure précoce de Brice Dulin, face auquel les Rochelais n’ont jamais réussi à trouver de solution.

À quitte ou double. Pour trahir un secret d’alcôve, c’est ainsi que l’on avait qualifié devant son auteur le choix d’Ugo Mola que de repositionner Cheslin Kolbe à l’arrière plutôt que Maxime Médard, à l’heure de pallier le repositionnement à l’ouverture de Thomas Ramos, précipité par le K.-O. de Romain Ntamack. À dire vrai, au vu des prévisions météorologiques pluvieuses sur Saint-Denis, on...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Nicolas ZANARDI
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?