Une peur bleue pour les Bleuets

  • L’ailier Nelson épée, champion de France espoirs début juin avec Toulouse, a inscrit son quatrième essai en deux matchs. Photo Icon Sport
    L’ailier Nelson épée, champion de France espoirs début juin avec Toulouse, a inscrit son quatrième essai en deux matchs. Photo Icon Sport
  • Nelson Epee (France moins de 20 ans) conclut dans l'en-but face à l'Italie
    Nelson Epee (France moins de 20 ans) conclut dans l'en-but face à l'Italie Icon Sport - PA Images
Publié le

Les Bleuets se sont imposés sur le fil face à l’Italie (13-11) et arrachent leur premier succès dans le Tournoi 2021, non sans trembler.

Que ce fut dur ! Les Bleuets ont certes disposé de l’Italie, lors du deuxième match du Tournoi des 6 Nations mais à quel prix… Les hommes de Philippe Boher étaient pourtant remontés à bloc après la frustrante défaite de la semaine passée face aux Anglais (38-22). " Les mecs sont bien sûr très motivés à l’idée de faire une performance, avec l’envie de commencer aussi bien que face à l’Angleterre mais aussi de bien finir", expliquait le manager des Bleuets avant le match. Pourtant, dès le début de la rencontre, l’impact physique de cette vaillante équipe italienne a bousculé l’équipe de France. Alors que Killian Tixeront, victime d’un gros plaquage de Lorenzo Pani, laissait ses coéquipiers, ces derniers balbutiaient leur rugby.

Les nombreuses imprécisions des Bleuets ne leur permettaient pas de tenir le ballon et de créer véritablement le danger dans l’arrière-garde transalpine. "On s’attendait à ce que ce soit dur dans les trente premières minutes, confie Benjamin Boudou. C’est dommage que nous ayons eu du mal à tenir le ballon. Quand nous y parvenions, on les mettait à mal." Finalement, ces erreurs évitables que sont les en-avant et les incompréhensions ont fini par se payer. L’ailier Simone Gesi profitait de l’apathie de la défense bleue pour éliminer Romain Riguet et Edgar Retière, notamment, pour filer magnifiquement à l’essai (28e).

L’Italie n’en profite pas

Piqués au vif, les Français réagissaient immédiatement. Mattéo Garcia initiait une relance dans le couloir gauche et après un bon relais de Lachaise, Baudonne héritait du ballon et fixait parfaitement les deux derniers défenseurs pour libérer Nelson Épée, après contact. L’ailier inscrivait son quatrième essai en deux matchs et redonnait l’avantage aux siens avant la demi-heure de jeu. Une réalisation transformée par Edgar Retière (13-8). Mais voilà, les imprécisions mais aussi l’indiscipline refaisaient rapidement surface. Des largesses en partie exploitées par les Italiens en seconde période. Dominatrice, la Squadra azzurra mettait sous pression Le Garrec et les siens. Autour de l’heure de jeu, les Français se retrouvaient même incapables de sortir de leur camp et abandonnaient complètement la possession à des Transalpins sûrs de leur force.

Peut-être même un peu trop, d’ailleurs. Alors qu’ils bénéficiaient d’une pénalité, à la suite d’une mêlée dans les 22 mètres français, les Italiens choisissaient l’épreuve de force plutôt que les points. Mauvais choix, puisqu’ils se retrouvaient pénalisés. La défense bleue pouvait finalement se dégager. "Je comprends un peu leur choix, puisqu’ils se sentaient forts et voulaient passer devant avec un essai, racontait Boudou. Mais c’était un mauvais choix parce que l’orgueil a parlé. Nous avons bien réagi." Sous pression, les Bleuets ont frôlé la correctionnelle en toute fin de partie, mais Manfredi Albanese manquait finalement deux de ses trois pénalités, dont la dernière au bout du temps réglementaire. Sans avoir marqué le moindre point en seconde période, les joueurs de Philippe Boher s’imposaient donc de justesse. "Il y a du positif mais aussi du négatif à retenir", concluait Boudou. Les Bleuets se sont faits (très) peur mais restent en vie dans ce Tournoi.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?