SOS piliers droits !

  • SOS piliers droits !
    SOS piliers droits ! Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Mohamed Haouas est au repos forcé. Uini Atonio, finaliste malheureux avec La Rochelle, est en vacances. Dès lors, le staff des Bleus devrait profiter de cette tournée australienne pour étoffer un poste depuis longtemps en souffrance. Qui de Bamba, Hounkpatin ou Falatea va-t-il séduire Fabien Galthié ?

Comme Virimi Vakatawa ou Bernard Le Roux, le Montpelliérain Mohamed Haouas a été laissé au repos par le staff des Bleus. Mais sur quels critères, au juste ? « On suit de très près nos joueurs, expliquait Fabien Galthié la semaine dernière, peu avant son départ pour l'île continent. Notre base de données traite les performances des internationaux en permanence. Quand on croise ces données et les éléments communiqués par les coachs, on a de bons indicateurs. Il y eut aussi des échanges avec les intéressés eux-mêmes ». Haouas, auteur d'un Tournoi des 6 Nations solide et d'une Coupe d'automne des Nations aboutie, a néanmoins laissé des plumes dans la saison douloureuse qu'ont traversée les Héraultais depuis l'été 2020. Considéré comme le titulaire indiscutable à droite de la mêlée tricolore, Mohamed Haouas a démarré douze des quatorze matchs ayant jalonné l'ère Galthié mais avait besoin d'une coupure. S'il a globalement convaincu à ce poste, il semble pour l'instant seul au monde à droite de la mêlée du XV de France et, en ce sens, le staff des Bleus doit impérativement s'appuyer sur la tournée pour lui trouver des doublures.

Uini Atonio, vous dîtes ? Auteur d'une belle saison avec le Stade rochelais, il pourrait être la solution idoine derrière Haouas mais, récent finaliste du championnat, il a dû rester en France et coule en ce moment des jours heureux, en famille. Cette tournée au bout du monde ? Elle doit donc permettre à l'un des plus forts potentiels du rugby français d'éclater enfin. A 23 ans, l'ancien champion du monde des moins de 20 ans Demba Bamba n'a pas encore confirmé tout le bien que l'on pensait de lui et, trop dilettante à l'entraînement, accuse plusieurs longueurs de retard derrière Mohamed Haouas et Uini Atonio. Bamba a-t-il compris qu'il jouait très gros face au paquet d'avants des Wallabies ? Il faut l'espérer parce que derrière lui, le Castrais Wilfrid Hounkpatin trépigne. Très fort sur la fin de saison castraise, il doit prouver au staff des Bleus qu'il a la « caisse » pour répondre aux exigences du rugby international. Quant au Clermontois Sipili Falatea, il a réalisé de belles performances en fin de saison. Assez pour répondre à un tel défi ? Réponse imminnente, semble-t-il...

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?