Saga Rouen - Un effectif assez peu retouché

  • Peter Lydon (Rouen) face à Grenoble
    Peter Lydon (Rouen) face à Grenoble Icon Sport - Anthony Dibon
Publié le

Arrières > Les deux préposés de la saison dernière sont toujours en place. L’Irlandais Peter Lydon avait été installé sur vingt-deux titularisations. Sa patte gauche avait offert des axes de dégagement supplémentaires à ceux de son ouvreur Jordan Michallet, et la longueur de son jeu au pied a été très utile. Il affiche un profil solide à l’anglo-saxonne. Kevin Milhorat disputera sa sixième saison à Rouen. Son profil beaucoup plus offensif, très relanceur, lui permet aussi de postuler à l’aile. Tous les deux ont parfois été utilisés ensemble pour jouer à deux arrières. L’ouvreur Shane O’Leary avait été titularisé à deux reprises également la saison dernière. Audric Sanlaville, recruté comme ailier, connaît très bien le poste.

Ailiers > Paul Surano avait surpris tout le monde la saison dernière en s’imposant comme titulaire. Sa vitesse et son tempérament ont éclaté. Il entame sa saison de la confirmation. Nadir Megdoud, l’ancien espoir de Brive, qui avait arrêté sa carrière en partant à Beauvais après huit matchs de Top 14, a décidé de revenir dans le jeu professionnel. Il peut aussi jouer centre. Deux autres "fédéraux" ont été recrutés. Les qualités de sprinters d’Amidou Marciniek ont fait merveille à Marcq-en-Baroeul. Sur un profil identique, Audric Sanlaville sort d’une saison très réussie avec Bourg-en-Bresse. Le Samoan Belgium Tuatagaloa les complétera en puissance dans un profil de porteur de balle.

Centres > Avec JT Jackson, les Rouennais sont allés chercher un profil de cinq-huitième en Afrique du Sud, qui peut également évoluer à l’ouverture. Il avait peu joué en Super Rugby aux Bulls, mais sort d’une saison très complète en Pro 14. Le Samoan Ope Peleseuma avait convaincu la saison dernière en deuxième centre dans un style très agressif. Sa présence au plaquage a beaucoup rassuré. Sur son profil, le club lui a adjoint les services de l’ancien Montalbanais Alex Luatua, qui peut aussi évoluer à l’aile. Le jeune Taylor Gontineac, recruté chez les espoirs de Clermont, se trouve dans la même veine. Baptiste Lafond s’est affirmé la saison dernière comme un second centre davantage passeur, qui arrive souvent à faire la passe de plus.

Ouvreurs > Les dirigeants rouennais n’ont pas recruté à ce poste en renouvelant leur confiance à la complémentarité de leurs deux hommes en place. Jordan Michallet est celui des deux qui a le plus joué. Il bénéficie d’une antériorité de présence, puisqu’il réalisera sa quatrième saison au club. Il s’y est affirmé à mesure comme un chef d’orchestre très précis et très en maîtrise. Il est aussi le buteur privilégié du club. Le Canadien Shane O’Leary a évolué dans un registre un peu plus libre, un peu moins cadré aussi, qui a aussi été utilisé à l’arrière dans le grand champ.

Demi de mêlée > Le club a laissé ses deux demis de mêlée principaux en place. Erwan Nicolas avait compilé le plus grand nombre de titularisations. Sa densité physique lui a permis de devenir un pion important de la défense. Sur le plan offensif, lui et Bastien Cazale-Debat ont joué sur des cordes similaires, en transmetteurs, dans un cadre de jeu assez strict. Ils porteront beaucoup l’ambition du nouveau staff de rendre leur attaque moins prévisible. Les dirigeants ont adjoint à ce duo une recrue surprise. Venu du Havre en Fédérale 2, Joris Lezat remplacera numériquement Yohan Domenech, contraint de mettre un terme à sa carrière en raison de commotions répétées.

Numéros 8 > Après une première saison mitigée, Valentino Mapapalangi s’est réellement affirmé la saison dernière comme un porteur de balle puissant. Il a pris possession du poste avec une belle autorité. Les Rouennais sont allés chercher deux joueurs assez jeunes pour le compléter. Willy N’Diaye a beaucoup dépanné au poste à Valence-Romans. Il s’y est affirmé comme une option crédible en Pro D2. Passé par les centres de formation du Stade français et de Brive, Abdelkarim Fofana a réalisé un très beau passage en Nationale à Suresnes. Une quatrième et une cinquième option s’offrent avec les couteaux suisses Fabien Vincent et Jean Leleu.

Troisième ligne aile > L’enfant du club, Fabien Vincent, a rempilé pour une saison. Il évolue à tous les postes de la troisième ligne. En numéro 6, il pourrait être l’une des options pour combler le vide laissé par le départ de Kévin Lebreton. Nicolas Godignon compte aussi y utiliser des joueurs massifs, comme Tienie Burger et le deuxième ligne Shay Kerry. Le jeune Jonathan Lauvray-Prugnaud est encore en apprentissage. Sur le côté ouvert, Willy N’Diaye s’est complètement affirmé dans le grand champ à Valence-Romans. Le deuxième ligne hybride Jean Leleu y a trouvé ses marques en fin de saison dernière.

Deuxième ligne > L’effectif n’a pas bougé par rapport à la fin de saison dernière. À droite, le staff peut compter sur deux poutres : Marvin Woki et Shay Kerry, la recrue anglaise arrivée il y a seulement quelques mois pour jouer la fin de saison. Il a convaincu et les Rouennais l’ont prolongé. À gauche, ils sont plus nombreux et les profils sont multiples. L’aérien John Charles Astle a beaucoup joué depuis son arrivée. Il s’est affirmé comme un bon leader de touche. Jonathan Giraud évolue dans un registre moins aérien et plus agressif. Empêché la saison dernière par une blessure, Lucas Cazac était bien revenu dans le groupe, sur sa capacité à jouer très juste. Jean Leleu et ses deux mètres feront une option privilégiée s’il n’est pas appelé en troisième ligne.

Piliers > À gauche, les Rouennais ont conservé leurs deux titulaires. Les deux trentenaires Karlen Asieshvili et Antoine Fournier s’étaient partagé les deux tiers de la saison sur des profils sensiblement identiques, costauds en mêlée et forts sur les phases statiques. Deux joueurs plus jeunes leur ont été adjoints. Dylan Jacquot voudra récupérer le temps de jeu qu’il n’a pas eu à Grenoble. Le Chambérien Ewan Clément fera ses premiers pas dans le monde professionnel. À droite, peu de changements. Jérémy Clamy-Edroux s’est mieux affirmé en mêlée en fin de saison dernière, et profite toujours de sa bonne qualité de déplacement. Omar Dahir aussi a gagné en stabilité. Il offre un profil de porteur de balle solide au ras des rocks. Et alors que Phil Swainston et le club ont décidé de rompre leur contrat, les Rouennais sont allés chercher le trentenaire roumain Alexandru Tarus pour gagner en expérience et Khvicha Tsopurashvili pour la fraîcheur.

Talonneurs > Aucune recrue n’a été appelée sur le poste malgré deux départs. Mathieu Bonnot, le capitaine de la saison dernière, a beaucoup joué. Son agressivité et sa capacité à porter le ballon ont été privilégiées. Fabien Dorey et Jean-Etienne Lesueur s’étaient partagés le temps de jeu restant plus ou moins à parts égales. Le premier, trentenaire, en s’affirmant toujours aussi bon défenseur. Le second, en début de carrière, sur une belle aptitude technique sur tous les fondamentaux du poste.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Guillaume Cyprien
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?