La carte jeune

  • Photo DR
    Photo DR Photo DR - Photo DR
Publié le

Rétrogradés volontairement en 2019 en Promotion-Honneur, les Plagistes sont actuellement en phase de reconstruction.

En quelques saisons, les Plages d’Orb (Fusion de Sérignan et Valras) ont eu plusieurs existences sportives. En 2018, l’équipe fanion était en Fédérale 3 s’était brillamment qualifiée pour la phase éliminatoire. Malheureusement, cette belle aventure sportive s’est arrêtée lors du premier tour après une mémorable séance de tirs au but face à Nègrepelisse. Après cette belle performance, la saison suivante fut moins euphorique et reluisante.

En crise sportive, le comité directeur sollicita alors une double rétrogradation. Le club passa sans transition de la Fédérale 3 en Promotion-Honneur de la Ligue Occitanie. À ce niveau de compétition, les Plagistes se sont refait une santé sportive et financière lors de l’exercice 2020 sous la houlette de l’expérimenté Laurent Caillat. Après dix-sept journées, ils étaient en tête de leur poule. Malheureusement, la Covid 19 a prématurément mis un terme à une saison qui s’annonçait très prometteuse. Au cœur de l’été, Alain Doucet, Président de la Ligue Occitanie décida alors de promouvoir tous les leaders de poule. Les Héraultais étaient ainsi promus en Honneur et invités à disputer la finale de la Ligue dans un tournoi rectangulaire regroupant les formations des Côteaux de l’Arrêt, Cazères-le Fousseret et l’Isle-sur-Tarn.

Le 12 septembre dernier à Castanet, les Plagistes ont manqué le coche lors de la demi-finale (Défaite 12-14) face aux Bigourdans des Côteaux. À l’ultime minute, une pénalité bigourdane priva les Plages de la finale. Six semaines après, ce satané virus fit une nouvelle fois des siennes en renvoyant définitivement aux vestiaires tous les rugbymen de France et de Navarre.

Ambition : milieu de tableau

Pendant cette longue période d’inactivité, dirigeants et encadrement ont posé les bases de la prochaine saison. Les Héraultais sont dans l’ensemble prêts (fin) pour relever le défi au sein du plus haut niveau de la Ligue.

« Après deux saisons tronquées, déclare le président, Pierre Espada. Celle qui se présente, je la considère comme une année de transition. Déjà, au niveau de l’équipe senior, nous aurons un effectif raisonnable en termes de quantité. Nous pouvons présenter deux équipes. La particularité c’est que nous possédons équipe très jeune dont une grande partie, a vingt-deux ans de moyenne d’âge. Quatre à cinq éléments dépassent à peine les vingt-cinq ans. De plus, nous allons évoluer dans une poule particulièrement relevée comprenant Sète, le Foyer Laïque du Haut-Vernet deux clubs ambitieux qui ont l’intention d’accéder en fédérale 3. En ce qui concerne notre objectif sportif, une place dans le milieu de tableau serait à hauteur de nos ambitions. On se contenterait même du maintien. Une chose est sûre, nous n’allons pas nous mettre la pression. Le but de cette saison c’est de stabiliser le club en Honneur, de structurer nos équipes de jeunes et bien repartir avec l’école de rugby. » 

Si certains clubs n’ont pas encore repris le chemin de l’entraînement, les Plagistes sont déjà en mode préparation puisqu’ils participent avec un certain succès aux divers tournois de Beach Rugby. D’ailleurs, lors de celui de Valras, ils ont parfaitement tiré leur épingle du jeu (voir photo). Physiquement, ils sont déjà un temps d’avance. Quant aux dirigeants, ils multiplient les réunions afin de préparer l’assemblée générale de la Ligue qui aura lieu dans leur fief de Valras, le 11 septembre prochain. Aux Plages d’Orb, la saison a d’ores et déjà commencé.

Date de création : 2007.

Nombre de licenciés : 130.

Plus haut niveau atteint : Fédérale 3.

Palmarès : Champion du Languedoc Honneur 2008, 2010, 2011, 2017; Réserves Honneur 2010, Promotion Honneur 2008; Coupe du Languedoc 2010, 2011, 2016, Trophée Pierre - Lacans 2016, finaliste Promotion- Honneur 2020, Ligue Occitanie.

Budget : 80 000 euros (estimé).

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?