Les Lions sur le mauvais pied

  • À l’instar d’Elliot Daly, les Lions ont été plombés par des jeux au pied peu efficaces, laissant aux Sud-Africains l’opportunité de contre-attaquer.
    À l’instar d’Elliot Daly, les Lions ont été plombés par des jeux au pied peu efficaces, laissant aux Sud-Africains l’opportunité de contre-attaquer. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Pour leur première confrontation d’envergure, les Lions britanniques ont été trop imprécis pour l’emporter face à l’Afrique du Sud « A », malgré une balle de match à quelques secondes du terme.

Ils étaient prévenus. L’équipe « réserve » qu’ils allaient affronter ce mercredi comportait 18 champions du monde. Warren Gatland ne se trompait guère en évoquant « un défi difficile » avant la rencontre. Pourtant, les Lions ont manqué de mordant. Dès la 12e minute Owen Farrell se faisait contrer devant les vingt-deux mètres locaux et n’avait que ses yeux pour regarder S’busiso Nkosi remonter tout le terrain avant d’aplatir. 10-0 au bout de 15 minutes de jeu, avec des Lions britanniques incapables de contourner les barbelés sud-africains.

Si les Britanniques ont été largement dominateurs en possession (62 %) et en occupation du terrain (65 % du temps passé dans le camp adverse) leur stratégie offensive a vite été réduite à néant. Connor Murray, Owen Farrell et consorts ont usé et abusé du jeu au pied et, comme un symbole, ont encaissé leur deuxième essai suite à un mauvais dégagement et une défense trop laxiste sur Cheslin Kolbe, passeur décisif sur l’essai de Lukhanyo Am. « Nous avons laissé trop d’espaces à Cheslin. Après coup, nous aurions dû privilégier une chandelle plutôt qu’un coup de pied ouvert sur lui. Ce sont donc des choses que nous pouvons ajuster, pour nous assurer de ne pas leur donner toutes ces chances à l’avenir », soulignait Warren Gatland.

Une balle de match gâchée

En face, les Sud-Africains ont choisi la bonne stratégie défensive, en accumulant des pénalités devant leur ligne d’en-but. À la mi-temps, les hommes de Jacques Nienaber avaient concédé 12 coups de sifflet et deux cartons jaunes… mais menaient 17-3.

Avec quatorze points de retard, les Lions sont finalement revenus à 15 contre 13, grâce à un essai de Wyn Jones. À la 79e minute, les Britanniques ont même obtenu une dernière pénalité à jouer dans les vingt-deux mètres sud-africains. Finalement, le malheureux Zander Fagerson (entré en fin de rencontre) commit un en-avant à dix secondes du terme, donnant la victoire à l’Afrique du Sud. Si le sélectionneur notait en fin de match « le besoin de ce genre de rencontre », ce sont bien les Sud-Africains qui repartent aujourd’hui avec un grand bol de confiance.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?