Castres : une ligne arrière étoffée

  • Titulaire toute la deuxième partie de saison, Vilimoni Botitu sera encore attendu cette saison, au centre de l'attaque castraise.
    Titulaire toute la deuxième partie de saison, Vilimoni Botitu sera encore attendu cette saison, au centre de l'attaque castraise. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Arrières > Encore cette saison, le taulier au poste d’arrière sera Julien Dumora. Omniprésent lors du dernier exercice, « Dum’s » a cumulé pas moins de 1 971 minutes de jeu la saison dernière. Et encore cette saison, il pourra compter sur Geoffrey Palis pour le suppléer au poste, même si ce dernier a essentiellement évolué (et brillé) à l’aile. La recrue columérine Thomas Larregain débarque donc avec l’envie de bousculer cette hiérarchie.

Ailiers > Avec respectivement 1 754 et 1 671 minutes de jeu en Top 14, le Fidjien Filipo Nakosi et le Tricolore Geoffrey Palis sont les patrons des couloirs. Mais cette année, la concurrence aux ailes va être renforcée. D’abord par l’arrivée de Josaia Raisuqe, l’un des meilleurs ailiers de Pro D2, mais aussi par les opérations de reconquêtes des jeunes Martin Laveau, blessé l’année dernière et Bastien Guillemin, qui n’a pas encore exprimé son potentiel.

Centres > Vilimoni Botitu et Thomas Combezou ont formé la saison dernière une très belle association, redoutable et complémentaire. Cantonné au rôle de remplaçant et globalement décevant, Adrea Cocagi voudra sa revanche. Seulement voilà, il va voir débarquer un sérieux client du Top 14 en la personne de Pierre Aguillon. Valeur sûre du Top 14, l’ex-Rochelais a connu une blessure en fin de saison dernière mais en a profité pour se régénérer. À ces quatre hommes, il faut ajouter le jeune Antoine Zeghdar, 22 ans, qui arrive d’Oyonnax. Polyvalent centre/ailier, le joueur possède un gabarit pour le moins atypique au poste, puisqu’il flirte avec le double mètre (1,98 m).
Ouvreurs > Pour une fois, le maître à jouer du Castres olympique Benjamin Urdapilleta aura une concurrence digne de ce nom en la personne du Néo-Zélandais Ben Botica. Le Kiwi, qui sort d’une belle saison avec l’UBB où il est barré par Matthieu Jalibert offrira une alternative intéressante au staff castrais. Dans l’ombre de ces deux cadors du Top 14, le jeune Louis Le Brun poursuivra sa formation.

Demi de mêlée > Le poste de demi de mêlée sera toujours partagé entre l’emblématique Rory Kockott et l’Uruguayien Santiago Arata, qui a été l’une des belles satisfactions de la saison dernière. Le jeune Jérémy Fernandez sera néanmoins dans la rotation comme il le fut la saison dernière. Le jeune Bastien Bourgier sera à l’affût de la moindre occasion.

Numéros 8 > Certainement le poste où le CO a le plus perdu durant l’intersaison, avec les départs du Tricolore Anthony Jelonch et du Néo-Zélandais Ma’ama Vaipulu. Les deux colosses partis, le Canadien Tyler Ardron reste un spécialiste au poste ainsi que le Néo-Zélandais Teariki Ben Nicholas, qui évoluait avec les Highlanders en Super Rugby la saison dernière. Ce dernier fut recruté au dernier moment pour pallier l’absence de Rob Leota qui, dans la foulée de ses bonnes performances avec les Melbourne Rebels, a été prolongé par sa fédération et ne s’est finalement pas engagé avec le CO. Enfin le jeune Feybian Tukino complète ce poste. En provenance de Grenoble où il a peu joué, il n’a que 20 ans et débarque avec ses deux frères qui évolueront en Espoir. Précisons que l’habituel flanker Baptiste Delaporte peut tenir cette position.

Troisième ligne aile > C’est à ce poste que l’on trouve deux des principaux leaders du CO en la personne de Mathieu Babillot et Baptiste Delaporte, qui ont respectivement passé 1 518 et 1 224 minutes sur le terrain l’année dernière. On y trouvera également le robuste Kévin Kornath qui n’a jamais déçu la saison dernière et qui possède l’avantage de la polyvalence en deuxième ligne. Après une première année décevante, Stéphane Onambélé se doit une revanche afin de montrer son plein potentiel. Le CO a également recruté à la dernière minute l’Australien au patronyme clinquant Nick Champion de Crespigny, repéré par Pierre-Henry Broncan sur des vidéos de ses prestations avec son ancienne équipe universitaire de Sydney, où il évoluait avec Jack Gordon ou Tolu Latu.

Deuxième ligne > Malgré ses 36 printemps, l’international français Loïc Jacquet a encore signé une très belle saison dernière, cumulant pas moins de 1 497 minutes de jeu. C’est aussi à ce poste que l’on trouve deux excellentes recrues de la saison dernière, Ryno Pieterse et Tom Staniforth. Ce dernier s’est imposé en l’espace de quelques mois. Florent Vanverberghe va revenir dans son club avec une nouvelle expérience, celle engrangée avec les Bleus durant la tournée en Australie. Autant dire que la concurrence va faire rage à ce poste, d’autant que Théo Hannoyer rejoint son club formateur après plusieurs années passées dans les divisions inférieures. Le jeune Simon Meka se formera au contact de ses aînés.

Piliers > À gauche, on retrouvera encore l’emblématique Antoine Tichit, omniprésent la saison dernière (1 272 minutes de jeu), ainsi que le Canadien Matt Tierney et Tudor Stroe, dont la saison dernière a été gâchée par une blessure. On trouvera également le jeune Wayan de Benedettis, qui reste à l’affût de la moindre opportunité de jouer. Ces hommes vont connaître la concurrence de la recrue Quentin Walcker, en provenance de Perpignan et convoqué avec le XV de France pour la tournée en Australie. À droite, le taulier au poste s’appelle Wilfrid Hounkpatin, lui aussi devenu international durant les tests d’été. Arrivé en cours de saison dernière, l’international géorgien Levan Chilachava a donné pleine satisfaction, et permis de soulager Hounkpatin. À noter que ce dernier peut également jouer à gauche. Le CO a néanmoins tenu à renforcer le poste en misant sur Antoine Guillamon, qui sort de plusieurs années de galère, où il fut peu utilisé. Revanchard comme jamais, l’ex-Montpelliérain est déterminé à montrer tout son potentiel, afin de réaliser une saison pleine.

Talonneurs > Auteur d’une saison dernière remarquable alors qu’il découvrait le Top 14, Gaëtan Barlot a également fait des étincelles avec le XV de France. On voit mal comment Paula Ngauamo pourrait lui passer devant, même si l’ex-Agenais demeure une valeur sûre du Top 14. Dans leur sillage, on trouve trois jeunes joueurs qui tenteront d’entrer dans la rotation : Pierre Colonna, Brice Humbert et Brendan Lebrun. Victime d’une rupture des ligaments croisés, Colonna va malheureusement être absent pendant une grande partie de la saison.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?