Saga Bourgoin : Construire sur de bonnes bases

  • Mathieu Nicolas (ici au contact avec Romain Sola) et les Berjalliens ont repris les terrains début juillet avec la volonté de faire oublier la saison dernière et de repartir de l’avant. Mathieu Nicolas (ici au contact avec Romain Sola) et les Berjalliens ont repris les terrains début juillet avec la volonté de faire oublier la saison dernière et de repartir de l’avant.
    Mathieu Nicolas (ici au contact avec Romain Sola) et les Berjalliens ont repris les terrains début juillet avec la volonté de faire oublier la saison dernière et de repartir de l’avant. Photo DR - Photo DR
Publié le , mis à jour

Avec les arrivées de Pascal Papé et Sébastien Tillous-Borde, la construction d’une nouvelle tribune, le CSBJ veut oublier le passé récent et retrouver de l’allant sportivement.

Préparation pluvieuse, compétition heureuse ? On l’espère du côté de Bourgoin où la pluie n’en finissait pas de tomber la semaine dernière, avec un temps à ne pas mettre un rugbyman - même berjallien ! - dehors. « Au moins, on ne souffre pas de la chaleur », ironisait Romain Sola. Depuis, la météo a retrouvé des standards estivaux. Le CSBJ espère également un retour à la norme - plus victorieuse - après une saison ratée, marquée par une longue série de défaites et une peu envieuse huitième place. Pour rebondir, il a beaucoup changé. Révélé à Bourgoin au début des années 2000, comme tant d’autres internationaux avec lui, Pascal Papé a quitté la capitale et le Stade français pour revenir aider son club formateur. Il occupera le poste de directeur sportif.
Sur le banc, un autre ancien international est arrivé : Sébastien Tillous-Borde. Après Pierre Mignoni, qui a permis au Lou de passer de la case Pro D2 aux phases finales de Top 14, un ancien demi de mêlée et technicien du RCT permettra-t-il à un club de l’ancien comité du Lyonnais de rebondir sur le plan sportif ? C’est le plan. « Le projet n’a pas changé, explique le président isérois, Henri-Guillaume Gueydan. Nous visons la montée en Pro D2 à l’horizon 2023. Les arrivées de Pascal (Papé, N.D.L.R.) et Sébastien (Tillous-Borde) doivent nous apporter une touche de professionnalisme supplémentaire. Ils ont l’expérience du haut-niveau. »


La première saison du nouveau projet

 

Dix ans après son dernier match en Top 14, et deux liquidations judiciaires (2012, 2017), le CSBJ espère enfin retrouver de la stabilité, et une meilleure assise. Depuis 2018, le président, Henri Gueydan lui a apporté l’assise financière qui lui a longtemps manqué. Mais le travail à faire en interne, et les conditions externes, ont compliqué la tâche. « Je n’ai vécu qu’une saison sportive complète, en 2018-2019, rappelle d’ailleurs le dirigeant. Je suis arrivé à la tête du club en mars 2018, et les deux dernières saisons ont été tronquées… »
Cette saison doit donc marquer la première saison du nouveau projet, avec des rôles bien définis. Pascal Papé a la mission de consolider les fondations du club, à savoir l’école de rugby et toutes les catégories de jeunes. « L’équipe professionnelle est la vitrine du club, rappelle l’ancien Parisien. Il faut aussi développer la formation et la structure autour. Du bon travail a été fait depuis trois ans. Maintenant il faut passer la vitesse supérieure. Il y a également un travail à faire sur l’identité du club, que tout le monde, éducateurs, bénévoles, entraîneurs, joueurs, partenaires, supporters se retrouvent dans cette identité commune. La Berjallie parle à tout le monde en France. On m’en parle à Paris, à Lyon. Des moins de six aux plus grands, nous devons tous être dans le même cadre, partager le même projet. Je ne suis pas venu seulement parce que c’était Bourgoin, mais parce que le président a une bonne vision des choses. »
Après de nombreuses saisons à vivre sur les acquis d’un passé révolu, le CSBJ entreprend un travail de fond dont il espère tirer rapidement les fruits. Outre la reconstruction de l’équipe fanion, en difficulté en fin de saison, et la structuration du secteur jeunes, le stade Pierre-Rajon va connaître un nouveau rajeunissement, après la construction de la nouvelle tribune, côté piscine. Les travaux de la nouvelle tribune sud, où sont situés les loges, commenceront en août, avec une livraison espérée en mai prochain. Il reste à l’équipe fanion à mettre les éléments nécessaires pour refaire de son terrain une citadelle imprenable.
 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Sébastien Fiatte
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?