Saga Saint-Sulpice-sur-Lèze - Plus fort que la Covid

  • Les Saint-Sulpiciens sont sur les startings blocks pour débuter le championnat de Fédérale 1 après des années tronquées. Ici en 2019, face aux Albigeois, qui évoluent désormais en Nationale.
    Les Saint-Sulpiciens sont sur les startings blocks pour débuter le championnat de Fédérale 1 après des années tronquées. Ici en 2019, face aux Albigeois, qui évoluent désormais en Nationale. Photo Valentine Chapuis - VALENTINE CHAPUIS
Publié le

L’USss a profité de l’arrêt des compétitions pour conforter un petit peu plus ses structures. Avec la mise en place d’une section féminine et d’une Académie de formation, le club envisage d’accéder à la prochaine Nationale 2 en 2023.

Saint-Sulpice-sur-Lèze appartient à cette confrérie des clubs qui rament à contre-courant. Ce village de deux mille cinq cents âmes tient fièrement sa place au sein du troisième échelon fédéral depuis maintenant six saisons consécutives. Son antre de Gaston-Sauret est souvent un lieu peu hospitalier pour les formations chevronnées et barons d’Ovalie. Lors des saisons passées, Narbonne et Albi sont repartis de la Lèze avec, comme seule récolte, le gain du bonus défensif. À Saint-Sulpice-sur-Lèze, la vie locale tourne autour des rebonds de l’USSS. Forcément lorsqu’au mois d’octobre, la Fédération a gelé l’ensemble des compétitions amateurs, bon nombre songeait que l’USSS allait être sacrément impactée par cette terrible décision fédérale. Et bien non ! Les dirigeants saint-sulpiciens ont pris ce satané virus à contre-pied. Ils ont été plus forts que la Covid.


Pendant l’inactivité, le comité directeur n’est pas du tout resté les bras croisés. Au contraire, ils ont ouvert des dossiers. Et après des mois d’investissement et d’échanges, ils sont particulièrement bien ficelés comme en témoigne le coprésident, Pierre Sardella : « Je ne vous cache pas que l’arrêt des compétitions nous a mis un petit coup sur la tête. Une année sans rugby à Saint-Sulpice, c’est difficilement envisageable. En tant que dirigeants, membres influents du club, on ne pouvait pas être inactifs. Tout au long de la saison, on a gardé le contact avec tous nos licenciés. Un projet nous tenait à cœur, celui de la mise en place d’une section féminine. À ce jour, nous pouvons annoncer que Saint-Sulpice-sur-Lèze aura une section féminine. Nous avons soixante licenciées, avons nommé un encadrement, une équipe seniors et cadette seront engagées en championnat. Nous avons même espoir de mettre en place une équipe minime, car nous avons de la demande. »


Académie de formation, pelouse synthétique

 

Pour assurer sa pérennité au sein des meilleurs amateurs fédéraux, la structure vient de mettre en place une Académie de formation s’adressant aux tranches d’âges entre 15 et 19 ans. « On souhaite que le maximum de nos licenciés puisse un jour rejoindre l’équipe fanion, ce qui reste très difficile, ajoute Pierre Sardella. En proposant des contenus d’entraînement plus élaborés avec des cadres très compétents, on peut ainsi préparer nos jeunes pour le haut niveau. Cette Académie va intéresser aussi des clubs comme Lézat, Auterive, Carbonne-Longages avec lesquels nous sommes en partenariat. Ces clubs évoluent en Série. On doit les aider afin qu’ils s’approchent du niveau fédéral ou bien l’Honneur. »


Avec des licenciés qui s’ajoutent au fil des saisons, le club est en quête d’espace pour accueillir toutes les catégories d’âge. Pour cela, le club souhaite se doter d’une pelouse synthétique tout proche du stade Gaston-Sauret. Un projet qui peut être rendu possible par la récente campagne « 400 stades pour une énergie verte ». À ce jour, le dossier fait l’objet d’une étude très approfondie. Si la saison sportive a été blanche comme neige pour l’USSS comme l’ensemble des clubs fédéraux et territoriaux, les dirigeants de la Lèze ont redoublé d’efforts pour bien préparer le prochain exercice. Financièrement et sportivement, l’équipe fanion est prête pour l’ouverture du championnat le 5 septembre à l’occasion de la réception du FCTT. Dirigeants et joueurs ont également une idée derrière la tête, celle d’accéder au prochain championnat de Nationale 2.


Union sportive Saint-sulpicienne 

Date de création : 1912
Nombre de licenciés : 220
Plus haut niveau atteint : Fédérale 1
Palmarès : champion des Pyrénées Honneur (1989), challenge Gaussens (1988), challenge Capdeviolle Espoirs (2018), finaliste Fédérale 2 2012
Budget : 500  000 euros
 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?