Toujours pas de match à Wallon

  • Les Toulousains de Mitch Garbutt et Rémy Casty (en fond) n’ont toujours pas disputé le moindre match à domicile cette saison.
    Les Toulousains de Mitch Garbutt et Rémy Casty (en fond) n’ont toujours pas disputé le moindre match à domicile cette saison. Photo Gareth Lyons - TO XIII - Gareth Lyons
Publié le

Le Toulouse olympique devait recevoir samedi Dewsbury. Ce match est annulé pour des raisons sanitaires. Dur pour les Toulousains qui vont se déplacer à Featherstone, leur concurrent direct, le 1er août.

C’était le 7 mars 2020 au stade Ernest-Wallon. Ce jour est à marquer d’une pierre blanche pour le Toulouse olympique puisque c’est la dernière fois qu’il s’est produit devant son public. Ce soir-là, les Toulousains avaient dominé Batley (34-14). Et depuis, les annulations de rencontre se sont succédé. Tout d’abord, c’est Londres qui a déclaré forfait. Ensuite, pour des raisons sanitaires, Featherstone, Oldham, Swinton et Newcastle n’ont pu effectuer le déplacement. Voilà qu’en début de semaine, la RFL a officiellement annulé la réception de samedi face à Dewsbury. À ce jour, Toulouse n’a pas disputé la moindre rencontre à domicile. Et pourtant sans s’être produit une seule fois sur son herbe, le Toulouse olympique est premier au classement au pourcentage de victoires. En neuf rencontres officielles, les Toulousains ont connu autant de victoires. Tous les voyants sont au vert dans la maison toulousaine.

Trois semaines après avoir livré leur dernier match à Batley, la frustration demeure le sentiment dominant au sein du groupe. « Je ne vous cache pas que pour un joueur professionnel, c’est dur de ne pas jouer, soutient l’entraîneur Sylvain Houles. Au sein du club, nous sommes frustrés. Nous avons la chance d’évoluer dans une enceinte magnifique, extraordinaire mondialement connue. Malheureusement, pour le moment, nous n’avons pas pu jouer une seule minute à Ernest-Wallon. On est déçus pour les supporters, les partenaires, les dirigeants. C’est une saison compliquée, difficile. Malgré la difficulté, les joueurs restent plus que jamais motivés pour aller chercher l’accession en Super League. Le groupe est vraiment soudé. Voilà, le côté positif. »


Featherstone, un tournant dans la saison

 

Justement, le groupe aura besoin d’être soudé la semaine prochaine puisque dimanche 1er août, les Olympiens effectuent le déplacement le plus délicat de la saison à Featherstone, son concurrent direct au classement et également invaincu. En résumé, c’est le premier tournant de la saison. « Nous aurions préféré nous déplacer chez les Rovers avec un match dans les jambes, renchérit Sylvain Houles. Nous sommes déjà dans la mise en place de cette rencontre. À défaut d’un match, nous allons ajouter une séance d’entraînement supplémentaire. Samedi, nous convoquons les joueurs en nous mettant dans les conditions d’un match. Physiquement, nous sommes confiants. Les préparateurs sont satisfaits des tests. Au sein de l’encadrement, on apprécie que Lucas Albert ait pu participer à ses premiers galops d’entraînement. Nous espérons qu’il sera prochainement opérationnel. »


Autre point positif c’est l’arrivée au sein du groupe de Romain Navarrete en provenance de Londres. Le vainqueur de la Super League en 2018 avec Wigan vient apporter une valeur ajoutée à un groupe déjà expérimenté. Tout comme Joseph Paulo, Dominique Peyroux, Mitch Garbutt qui ont eu le privilège de soulever le plus élogieux des trophées britanniques, Romain Navarrete désire évoluer l’année prochaine au sein du premier niveau de l’épreuve avec le Toulouse olympique. Le prochain rendez-vous à Featherstone a un petit parfum de Super League, ce qui n’est pas fait pour déplaire à Tony Gigot, Rémi Casty, Jono Ford, Eloi Pélissier, Jo Paulo, Guy Armitage, Bastien Ader, Mitch Garbutt, Mark Kheirallah friands de ces rendez-vous au sommet. Des rendez-vous qui ne sont pas programmés pour le moment à Ernest-Wallon.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?