Un Kolisi bien arrivé

  • Le flanker sud-africain Siya Kolisi reprend son statut de capitaine face aux Lions britanniques et irlandais. Le flanker sud-africain Siya Kolisi reprend son statut de capitaine face aux Lions britanniques et irlandais.
    Le flanker sud-africain Siya Kolisi reprend son statut de capitaine face aux Lions britanniques et irlandais. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le , mis à jour

Le capitaine des Springboks est de retour après sa convalescence liée au Covid-19. Face aux Lions britanniques, il débutera à son poste habituel de troisième ligne aile.

La surprise de la semaine a été concoctée par le chef Jacques Nienaber. Le sélectionneur de l’Afrique du Sud a choisi de titulariser Siya Kolisi pour le premier test face aux hommes de Warren Gatland (samedi à 18 heures). Encore positif au Covid-19 en fin de semaine dernière, le natif de Port Elizabeth a réintégré le groupe des Springboks au Cap, ce lundi. Un seul entraînement a suffi à Nienaber pour remettre « l’ours », surnom que Kolisi s’est lui-même attribué, au poste de flanker dans sa composition d’équipe. Malgré un timing resserré, l’entraîneur sud-africain n’a pas hésité un instant : « C’était très important que Siya soit inclus. C’est un joueur avec qui nous travaillons depuis un certain temps, il connaît nos structures et ce que nous essayons de faire sur le terrain. Évidemment, il a été notre capitaine, donc c’est toujours agréable de l’avoir et il apportera un peu de calme à l’équipe, nous sommes très heureux de le retrouver. »


Une course contre-la-montre remportée

 

Tous les indicateurs pointaient vers une absence de Siya Kolisi pour le premier choc face aux Lions. Testé positif le 11 juillet, le troisième ligne s’est directement mis en quarantaine pendant 10 jours à Johannesburg. Le premier capitaine noir de l’histoire des Springboks a même dû regarder la victoire de l’Afrique du Sud « A » sur les Lions à l’isolement. Avant même l’annonce de la composition d’équipe Jacques Nienaber avait donné quelques indices sur la possibilité, ou non, de réintégrer Kolisi parmi les titulaires. Sans le nommer, il avait étudié plusieurs scénarios. « Lorsque nous sélectionnons un joueur qui n’a pas joué jusqu’à présent, il doit s’agir de quelqu’un qui nous a physiquement prouvé qu’il peut le faire. Nous devons avoir confiance en ce joueur, que ce scénario se soit déjà produit, et qu’il soit exposé à beaucoup de temps de jeu, ou à nos systèmes. Ce sera l’une des seules raisons pour lesquelles nous ferons cela. Et aussi, si c’est un joueur qui est dans notre système depuis longtemps, et qui comprend vers quel projet nous voulons aller, alors oui, ce sera une option mais ce ne sera pas la norme »


Seulement 80 minutes avec les Boks depuis deux ans

 

Deux mois après le troisième sacre mondial de l’Afrique du Sud, en octobre 2019, la pandémie de Covid-19 frappait violemment le monde. Dans un pays sévèrement touché par la crise sanitaire, les Springboks n’ont pu rejoué que le 10 juillet, face à la Géorgie. Au cours de ce match de préparation, Kolisi a joué l’intégralité de la rencontre. Indisponible face aux Lions, puis face aux Blue Bulls la semaine dernière, le capitaine sud-africain devra vite réactiver son mode « ours », dès ce samedi.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?