Et de XIII pour les Dragons

  • Et de XIII pour les Dragons
    Et de XIII pour les Dragons SUSA / Icon Sport - SUSA / Icon Sport
Publié le

Samedi à Perpignan, les Dragons ont signé leur treizième victoire de la saison en quatorze journées.

Les Dragons catalans ont entamé leur marathon de quatre matchs en quinze jours en signant leur treizième succès de la saison, en quatorze journées. Un parcours exceptionnel pour un groupe d’exception qui s’est joué hier soir des Robins. Si la semaine qui a précédé la rencontre a été perturbée par l’interrogation au sujet de la venue de Castleford, puis le changement d’adversaire de dernière minute, chacun est resté focus.

Devant 6 000 spectateurs et dans l’étuve d’un Gilbert-Brutus, heureux d’accueillir la sixième rencontre de la saison des Dracs à Perpignan, les joueurs ont encore une fois joué à se faire peur en étant menés à la pause 12-26. Il faut dire que Jordan Abdull et les siens avaient fait le moitié du chemin en inscrivant quatre réalisations, qui ont résonné comme des coups de poignard. Deux fautes de placement défensifs et deux fautes sur des coups de pied adverses et Hull a pris le score, mettant un gros coup derrière la tête d’une équipe aussi usée que empruntée. Si l’absence de l’ouvreur James Maloney s’est faite ressentir, les «Dracs» ne doivent pas se chercher d’excuses, mais apprendre. La formation anglaise qui n’avait plus joué depuis cinq semaines, s’est présentée au complet et a mis un coup de chaud sur des Dragons qui doivent une fois de plus leur salut à leur deuxième période, ou plutôt à leur 35 dernières minutes.

Whitley, l’essai de l’espoir

Dès la reprise, Matt Whitley (auteur d’un doublé) a inscrit l’essai de l’espoir, sous les charges de Sam Kasiano et de Mika Goudemand, joueur clé des siens hier. À quinze minutes du terme, l’ailier Fouad Yaha inscrit une réalisation en coin qu’Arthur Mourgue a transformé, avant de claquer les deux points de la victoire sur pénalité. Ouf. Encore une fois le coup est passé près, mais l’énergie déployée et l’expérience de Sam Tomkins et de Samisoni Langi ont remis l’équipe dans le sens.

Après cette première étape, place à Wakefield ce jeudi à Perpignan, pour la deuxième des quatre rencontres en quinze jours. «L’appétit vient en mangeant, c’est quelque chose que nous avons appris cette saison», conclut Benjamin Garcia qui humblement a rapidement demandé à chacun de se projeter sur la suite.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Bruno ONTENIENTE
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?