Rey : « La coupure nous a fait du bien à la tête »

  • Rey : "La coupure nous a fait du bien à la tête" Rey : "La coupure nous a fait du bien à la tête"
    Rey : "La coupure nous a fait du bien à la tête" Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Promu capitaine en cours de saison dernière, le talonneur de la Section sera encore un des hommes de base du nouveau projet palois.

Comment vous sentez-vous après la coupure estivale ?

Les vacances sont passées vite mais elles ont vraiment fait du bien, surtout mentalement car la dernière saison a été éprouvante. Physiquement, on a pu récupérer assez vite mais la coupure nous a vraiment fait du bien à la tête. C’est difficile depuis deux ou trois ans. On s’accroche, on se bat, grâce au caractère du groupe qui était là les saisons précédentes mais ce n’est pas facile de vivre de telles saisons. On s’est maintenu et c’était le strict minimum. Nous en sommes conscients. Je crois que ces six semaines de repos nous ont permis de bien tourner la page. Je pense que ça va nous permettre de repartir avec de l’entrain sur un nouveau cycle. Pendant nos vacances, pleins de changements ont été réalisés au club.

Avez-vous la sensation de découvrir un nouveau club ?

Je ne dirai pas que je découvre un nouveau club mais il est vrai que les locaux ont un peu changé. Il y a aussi des nouvelles personnes qui sont arrivées dans le staff donc ça apporte un regain de fraîcheur.

Sébastien Piqueronie met l’accent sur la culture locale. Vous aurez forcément un rôle à jouer…

On doit essayer de transmettre les valeurs du Béarn et la ferveur que suscite le club. Effectivement, un drapeau du Béarn a été accroché à l’entrée du centre d’entraînement et c’est pour que tout le monde se sente membre à part entière de l’équipe, du club mais aussi de la ville. Que tout le monde puisse sentir ce que représente la Section à Pau mais aussi dans les alentours.

Comment avez-vous vécu le capitanat la saison dernière ?

Ça m’a fait grandir même si je n’ai pas connu que des moments faciles. Mais c’était quand même gratifiant donc je dois m’en servir pour continuer à apporter ce que je peux au groupe. J’ai juste essayé de faire mon maximum pour tout le monde. Je veux simplement continuer d’apporter ma petite pierre à l’édifice pour aider le groupe.

L’envie de ne pas revivre le stress de la saison dernière anime-t-elle le groupe ?

Nous sommes surtout concentrés sur le début de cette nouvelle aventure, avec des nouveautés au niveau de la préparation physique et sur le lancement de ce nouveau projet sportif. Beaucoup de choses changent aussi sur le terrain donc nous sommes très concentrés sur notre préparation, sur notre cohésion de groupe. Pour l’instant, nous n’avons pas parlé d’objectif.

Voir des coéquipiers partir en tournée avec l’équipe de France, est-ce que cela peut donner confiance au groupe ?

Le groupe travaille bien depuis plusieurs saisons même si ça ne s’est pas encore traduit en termes de résultats. Mais on le ressent et on sait que nous avons des bons joueurs. Je suis très content pour les mecs qui étaient présents en Australie. Je suis aussi content pour le club qui y gagne de la visibilité. J’étais vraiment très fier. Maintenant, le mot d’ordre de la saison sera l’humilité, qui est la base du rugby. On sait de quoi nous sommes capables mais nous devons être plus froids dans nos têtes et nos réalisations. Le Top 14, c’est beaucoup de réalisme. Je crois que tout le monde l’a bien compris. On sait qu’il faudra plus tueurs dans nos matchs. À partir de ce constat, notre façon de voir les choses va forcément évoluer cette saison.

 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?