Saga Pro D2 - Montauban : du renfort dans la cage et au centre

  • Le centre Paul Bonnefond est l'une des recrues majeures de l'USM.
    Le centre Paul Bonnefond est l'une des recrues majeures de l'USM. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Arrières > L’arrivée de Segundo Tuculet en provenance de Valence-Romans laisse présager de belles relances en fond de terrain. S’il peut aussi jouer ailier, sa polyvalence permettra une belle complémentarité avec Maxime Salles, habitué des deux postes. Ce dernier a explosé la saison dernière avec ses sept essais. L’association des deux devrait être explosive. Enfin, il faudra évidemment compter sur l’incontournable Jérôme Bosviel, deuxième joueur le plus utilisé et autant à l’aise à l’ouverture qu’à l’aile.

Ailiers > On attend Maxime Salles davantage à ce poste au vu des éléments pouvant jouer à l’arrière et de ce qu’il a montré la saison passée. Le jeune Stéphane Ahmed (22 ans) a réalisé une très belle première saison en pro. Dans un registre défensif mais pas moins rapide et efficace en phase offensive, il s’est montré précieux pour l’encadrement. De quoi le placer parmi les prétendants à l’aile. Le Fidjien Epeli Momo, 21 ans, s’est gravement blessé lors de l’intersaison mais est revenu plus tôt que prévu. Et ses prestations en fin de saison ont laissé des promesses. On espère le revoir plus souvent. Quant à Hugo Le Gall, qui n’a connu qu’une feuille de match en Challenge Cup avec la Section paloise, il devrait acquérir davantage de temps de jeu.

Centres > Impossible de composer sans Maxime Mathy. Victime de blessures l’an dernier, le centre a montré à quel point il comptait dans le groupe montalbanais. De plus, son passif à Sapiac, où il est présent depuis 2015, en a fait un taulier du vestiaire. Attention à ses interceptions bien senties ! Autour de lui, la concurrence est forte. Le Sud-Africain Dylan Sage a beaucoup été associé et ses qualités de plaqueur ne font plus aucun doute. Côté bulldozers, le directeur sportif Florian Ninard a misé sur Paul Bonnefond. Spécialiste du VII tout comme Sage, l’ancien Vannetais pourrait constituer un duo d’expérience et de puissance avec Taleta Tupuola. Le Néo-Zélandais, excellent point de fixation au centre du terrain, a effectué son retour dans la cuvette, pour le plus grand bonheur des supporters. Benjamin Puntous, le cadet au poste a montré qu’il était au niveau l’année passée avec douze apparitions, généralement de bonne facture. Toute cette émulation présage de bonnes choses pour animer les offensives montalbanaises.

Ouvreurs > Jérôme Bosviel, s’il est aligné à ce poste, part avec une longueur d’avance. Son jeu au pied, son animation et sa capacité de dynamiter les débats seront essentiels à la bonne saison de l’USM. Franck Pourteau, pour sa deuxième saison, aura l’occasion de marquer un peu plus les esprits. Il peut notamment apporter une alternative face aux perches. Derrière, ça pousse avec l’arrivée à la fin de la période des mutations de Wharenui Hawera. Ce Néo-Zélandais de 28 ans évoluait au Japon et son profil demeure inconnu. Ce sera peut-être l’attraction de cette saison. Plus jeunes, Tom Richard (21 ans) et Raphaël Sanchez (22 ans) seront en appui. Le premier a joué à 5 reprises la saison dernière, le second arrive des espoirs de La Rochelle et peut évoluer à l’arrière.

Demi de mêlée > Jérémy Chaput et Paul Graou partis, Sapiac a dû renouveler le poste de neuf qu’ils occupaient depuis longtemps. Nic Stirzaker a convaincu grâce à sa bonne passe et sa capacité à prendre les intervalles. Il devrait démarrer la saison titulaire, grâce aussi à sa grande expérience (il est passé par les Rebels, les Saracens ou Bristol). Avec lui, Anthony Méric, enfant du pays, rentre au bercail avec l’espoir de jouer les premiers rôles. Quentin Delord, 22 ans seulement, devrait compléter ce trio au gré des blessures et des physionomies de match.

Numéros 8 > On peut presque statuer que Dimitri Vaotoa était là avec les murs ! Depuis bientôt dix ans, le troisième ligne centre amène sa puissance et sa sérénité dans le troisième rideau. Il a même pu dépanner en deuxième ligne. Avec lui, Kelly Meafua, auteur d’une excellente première saison, peut être considéré comme une référence à son poste dans la division. Le Samoan a tellement impressionné que le club a dû le prolonger, devant les nombreuses sollicitations dont il faisait l’objet. Et ce alors qu’il était toujours sous contrat…

Troisième ligne aile > Véritable capitaine courage, Stéphane Munoz a joué 25 matchs sur 30 possibles la saison dernière, soit près de 2000 minutes ! Replacé côté ouvert, l’ancien Toulonnais a montré qu’il était capable de couvrir beaucoup de terrain et plaquer encore plus qu’avant. Le Sud-Africain Luke Stringer, dans un profil de plaqueur-gratteur mais positionné au 6, a été au niveau. Simon Augry en a surpris plus d’un et il faudra compter sur lui. Mais la diversité de profils va amener davantage de concurrence. Fred Quercy, qui a pu s’acclimater trois mois lors de la fin de saison, revient à Montauban avec l’envie de bien faire suite à sa suspension. Il sera utile dans les rucks notamment, priorité de David Gérard (voir ci-contre). Plus aérien, Quentin Pueyo débarque de Massy avec sa grande amplitude pour apporter des solutions en touche.

Deuxième ligne > C’est le secteur le plus chamboulé à l’intersaison. Jean Sousa, seul rescapé au poste, est une valeur sûre quand il s’agit de combat et de science de la touche. Avec lui, plusieurs options sont possibles. Comme lui, Tijuee Uanivi, Namibien venant de Massy a un profil de 4 coureur-sauteur qui devra prouver sa valeur face à Louis Vincent aux caractéristiques similaires. Animé par la volonté d‘apporter du poids, le club s’est offert les services de Maselino Paulino, Alexandre Manukula et Dan Malafosse. Tous les trois ont des âges divers mais une belle expérience et surtout un profil lourd pour postuler au numéro 5.

Piliers > Problème de riche à gauche où Nicolas Agnési, de par ses performances rarement décevantes devrait partir numéro 1. Car Paul Tailhades a sorti un hiver de très haut niveau et va donner des maux de tête à son staff. Pierre Commenge quant à lui a souvent bien suppléé ces deux-là. Kamaliele Tufele, sur ses rares apparitions, fut beaucoup pénalisé. Il sera attendu au tournant. A droite, Yassin Boutemmani voudra évacuer la frustration de sa longue blessure. Christopher Vaotoa, droitier le plus utilisé, reste une saison de plus avant de rejoindre l’UBB. Mais le solide Mirian Burduli pourrait devancer ces deux-là. Simon Renaud complète le poste.

Talonneurs > Cyril Deligny, de par son expérience et sa bonne saison l’an dernier, part avec une longueur d’avance sur ses coéquipiers. Face à la concurrence, il avait réussi à s’imposer comme le numéro 1 du poste. Kévin Firmin, arrivé en joker médical en fin de saison, a l’avantage de déjà connaître la maison. Quant à Arnaud Feltrin, qui a déjà travaillé sous les ordres de Florent Wieczorek, il sera peut-être la bonne surprise à ce poste.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Quentin PUT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?