Handré Pollard s'est éteint en seconde période

  • Auteur de 12 points en première mi-temps, Handre Pollard a ensuite baissé de régime dans le second acte.
    Auteur de 12 points en première mi-temps, Handre Pollard a ensuite baissé de régime dans le second acte. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Le demi d’ouverture des Springboks, d’une grande justesse en première période, a baissé de niveau à la pause. Pourtant, Handre Pollard rêvait d’un succès pour fêter sa 50e sélection mais surtout savourer son retour après une saison galère.

Ce devait être la belle histoire de ce premier test tant attendu. Handre Pollard, le demi d’ouverture des Sprinbogks fêtait sa cinquantième sélection avec les Springboks. C’était même inscrit au fil doré sur la poitrine de son maillot personnalisé pour l’occasion. L’histoire était tellement belle pour le joueur de Montpellier. Sa présence sur la pelouse du Cap était déjà une victoire, lui qui s’était blessé gravement au genou début septembre face au Racing 92, lors de la deuxième journée du Top 14. Il avait alors entamé une course contre la montre pour revenir à la compétition avant la fin de saison et prouver qu’il pouvait encore prétendre à cette tournée face aux Lions britanniques et irlandais.


Pollard avait décidé de rentrer en Afrique du Sud pour se faire opérer et débuter sa rééducation avec le staff médical des Springboks. "J’ai aussi rencontré à cette occasion Rassue Erasmus et Jacques Nienaber à ce moment-là. Ils ne m’ont pas parlé de la tactique que nous allions mettre en place pour cette série face aux Lions. Nous n’avons parlé que de ma blessure pour savoir si je serais disponible." Il a retrouvé les terrains, le 1er mai à l’occasion de la demi-finale de Challenge Cup. Mais revenir après aussi longue absence n’est jamais un long fleuve tranquille. Il est aussi difficile de retrouver l’aisance technique que le rythme. Sans oublier que le corps doit digérer une telle phase de réathlétisation. Pollard a de nouveau été freiné par une déchirure à un mollet. La course contre la montre n’était donc pas encore terminée et sa présence face aux Lions encore en sursis. 

Handre Pollard a réussi son pari d’être présent au coup d’envoi de cette série. Et l’ouvreur champion du monde a été brillant pendant les quarante premières minutes, réalisant un sans-faute dans ses tentatives de but, triant parfaitement les ballons, et réussissant à se dégager de la pression des Lions en remontant deux ballons à la main, tout en finesse et conviction. L’ouvreur de Montpellier jouait alors dans un fauteuil. Et puis tout s’est déréglé au retour des vestiaires. La pression s’est inversée et Handre Pollard, bien moins fluide pour lancer le jeu, a surtout perdu son efficacité dans son jeu au pied et notamment face aux perches. Il manquait deux buts situés sur la gauche des poteaux, une transformation, puis une pénalité, soit cinq points laissés en route. Cinq points, c’est aussi l’écart au score au coup de sifflet final. C’est cruel.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?