L'édito : impair et Pass

  • Le pass sanitaire sera nécessaire à la rentrée pour revenir dans les stades
    Le pass sanitaire sera nécessaire à la rentrée pour revenir dans les stades Eurokinissi / Icon Sport - Eurokinissi / Icon Sport
Publié le , mis à jour

L'édito de ce lundi 26 juillet par Emmanuel Massicard...

Rassurez-vous, on ne va pas passer tout le journal là-dessus. Il y a d’autres choses à dire et à voir. Il y a d’abord Cameron Woki, qui l’ouvre ici et qui gagne à être connu. Le statut d’international vaut des vacances tardives à l’une des pépites de la tournée en Australie et l’entretien qu’il nous a accordé entre deux avions est une pause fraîcheur qui fait du bien, même sans canicule.

Lisez donc, c’est riche, intelligent et diablement juste. Lisez et vous nous rejoindrez certainement à l’instant de conclure : avec ce genre de phénomène, le XV de France a un bel avenir devant lui ; il est désormais armé jusqu’aux dents à certains postes, comme celui de la troisième ligne où Woki brille. C’est le cas à l’ouverture, l’aile, le talonnage et même au centre. Ça pousse aussi en numéro 9, c’est vrai. Mais Antoine Dupont est tellement au-dessus des autres -simplement stratosphérique- que la concurrence apparaît parfois désuète. Et pourtant, le talent ne manque pas chez Bézy, Couilloud, Lucu et autres Le Garrec, pour ne citer que lui parmi les morpions qui vont poindre. Il ne manque plus qu’un titre pour que ce soit Byzance et que l’on fasse vraiment peur à nos adversaires.

Mais revenons au sujet. Non, nous n’en ferons pas des tonnes sur le sujet. Et l’on causera évidemment des Boks et des Lions dans ce journal, du premier test qui a opposé les champions du monde 2019 à leurs finalistes renforcés par quelques joyaux du Royaume-Uni. Apôtres de l’évitement, chantres de l’intelligence situationnelle chère à l’ami Pierre Villepreux et autres amoureux du beau geste, passez votre chemin. Ici, c’est toujours la loi du plus fort qui s’impose. Parce que les poids lourds font rarement dans la dentelle.

On parlera encore des filles de France 7, qui seront cette semaine à l’honneur des JO et vers qui tous les espoirs tricolores se concentrent en l’absence des mecs. Leur chance de médaille est réelle. On veillera donc jusqu’à tard mercredi et vendredi prochains, pour regarder les Bleues tenter de sauver l’honneur du rugby français qui, malgré tant de discours et de promesses, court toujours après la performance. Heureusement, les filles…

Alors, LE sujet ? Celui du moment, pardi : le pass sanitaire qu’il faut avoir afin de lutter contre la propagation de la Covid et espérer vivre dans une forme de normalité, en attendant des jours vraiment meilleurs. Il faudra l’avoir à la rentrée, pour revenir dans les stades, et pour jouer. La FFR vient de rendre obligatoire ledit « Pass  » pour quiconque, âgé de 17 ans, souhaitera rejoindre la bulle de son club, manière qu’elle n’explose aussi vite que celle des Bleus l’hiver dernier… Excès de zèle ou temps d’avance sur l’histoire, la fédé étendra même l’obligation aux jeunes de 12 ans et plus à compter du 31 août. Si la lutte contre le virus mérite l’engagement de tous, pas sûr que cette mesure soit la meilleure des publicités en faveur des écoles de rugby à l’heure où toutes ont besoin de refaire le plein de licenciés..

Allez, comme promis nous ne passerons pas tout le journal. Mais ne rêvez pas, nous n’avons pas fini d’en entendre parler !

Emmanuel MASSICARD
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?