Le MHR en ordre de marche

  • Le MHR en ordre de marche
    Le MHR en ordre de marche Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Bien que gêné par une cyber-attaque qui a paralysé son réseau informatique, le club héraultais vient de terminer le premier bloc de sa reprise. Reportage.

Le Montpellier Hérault Rugby s’active. Sur le terrain, comme en coulisses. Dans les bureaux, les salariés héraultais travaillent en étroite collaboration avec une brigade toulousaine spécialisée en cyberattaques pour reprendre le contrôle de leurs données et identifier les individus malveillants qui ont crypté les données de leur réseau informatique contre une forte rançon.

Sur le terrain, les joueurs sont sur le pont depuis le 12 juillet dernier, à l’exception des internationaux français (Bouthier, Vincent, Forletta, Bécognée), sud-africains (Pollard, Reinach, Van Rensburg) ainsi que le centre international Geoffrey Doumayrou puisqu’il fut finaliste du dernier Top 14.

Les Cistes sont sur le point de terminer le premier acte de leur préparation : un premier bloc de trois semaines, consacré à la préparation physique « mais toujours avec le ballon », précisait cette semaine le manager Philippe Saint-André. Ensuite, les joueurs profiteront dès ce vendredi d’une semaine de vacances… ou pas : « Tous ceux qui sont dans les clous partiront en vacances, ceux qui ont du retard sur la préparation physique ne partiront pas », insistait le patron sportif du MHR.

Après cette coupure, les Cistes entameront la deuxième phase de leur préparation, avec un bloc de quatre semaines axées essentiellement sur le rugby et qui déboucheront sur les trois matchs de préparation : l’Usap à Aimé-Giral (13 août), le Stade français à Furiani (20 août, précédé d’un stage d’une semaine en Corse) et enfin contre Castres à Saint-Affrique le 25 ou 26 août.

Maurouard affûté, Garbisi déjà bilingue

Le stage en Corse sera une autre étape importante de la présaison héraultaise : « Nous y déciderons des règles de vie, de l’identité du capitaine et de ses adjoints, car il est difficile dans une saison à 40 matchs de ne compter que sur un seul capitaine, nous glissait PSA. Nous terminerons par le Challenge Vaquerin le 25 ou 26 août afin de laisser un dernier week-end aux joueurs avant un bloc de dix matchs. Nous avons choisi de séquencer cette préparation en deux étapes pour deux raisons : d’abord, donner aux joueurs cinq semaines de vraies vacances pour qu’ils se remettent de la saison précédente, que nous avons terminée avec trente blessés. Ensuite, nous voulions redonner à ceux qui le méritent une autre semaine de vacances pour qu’ils puissent profiter de leurs enfants pendant les vacances scolaires, et non au début du mois de juin car l’équilibre familial est important. 

Pour l’heure, les Cistes transpirent à grosses gouttes sur le terrain annexe du GGL Stadium. Les observateurs ont déjà aperçu un Jérémie Maurouard affûté comme jamais, un Malik Hamadache revanchard à souhait et un Paolo Garbisi rieur et déjà très à l’aise en français. On a hâte de la suite…

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?