Les indispensables Lions anglais

  • Lawes fait partie des Anglais reconduits pour aller batailler contre les Springboks.
    Lawes fait partie des Anglais reconduits pour aller batailler contre les Springboks. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Pour le deuxième test face à l’Afrique du Sud, Warren Gatland a choisit d’aligner six Anglais dans son équipe de départ.

La première rencontre face à l’Afrique du Sud était attendue pour jauger le niveau de ces Lions jusque-là suffisants et sans réelle opposition de valeur. Au cœur de ce succès essentiel, les « tourists » ont pu compter sur les joueurs du XV de la Rose pour l’emporter. De l’essai de Cowan-Dickie à la dernière pénalité d’Owen Farrell en passant par les grattages précieux de Maro Itoje, les sujets de Sa Majesté ont été impériaux au Cap.

Pourtant, le dernier Tournoi des 6 Nations, raté par l’Angleterre, ne donnait pas des gages de confiance avant de retrouver les champions du monde. Les observateurs s’étonnaient encore de ne voir aucun Anglais titulaire lors du premier match de préparation, face au Japon. Ressuscités, les joueurs d’Eddie Jones ont attendu patiemment avant de rugir sous les ordres de Gatland.

Un constat d’autant plus vrai pour Mako Vunipola « frustré » de n’avoir pas débuté le premier test et précieux en fin de rencontre. « C’est évidemment différent pour tout le monde mais pour moi, personnellement, c’était dur. J’ai toujours su que je devais être prêt si je devais entrer et faire mon travail et, heureusement, les gars m’ont aidé à me mettre à niveau rapidement. »

Le paquet d’avants sous pavillon anglais

Si le pilier des Saracens a su gagner une place de titulaire, Elliot Daly n’a lui, pas livré sa meilleure prestation face aux Boks et débutera la seconde rencontre sur le banc. Le choix de Chris Harris a été privilégié pour apporter davantage de densité et d’impact physique, au centre des Lions. Pour le reste, les prestations majuscules de Tom Curry et de Courtney Lawes ont été à nouveau récompensées, et les deux Anglais seront titulaires au Cap, ce samedi.

Impossible pour Warren Gatland non plus, de se passer de Maro Itoje, poison des Springboks, ou de Luke Cowan-Dickie, propre au lancer. Reste l’artilleur Owen Farrell, toujours sur le banc mais prêt, s’il le faut, à crucifier une nouvelle fois les Sud-Africains…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément Labonne
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?