Objectif podium !

  • Caroline Drouin et les Bleues ont réussi leur entame de jeux Olympiques en s’imposant contre les Fidjiennes puis les Brésiliennes. Les Françaises sont d’ores et déjà en quarts de finale et peuvent légitimement prétendre à une médaille.
    Caroline Drouin et les Bleues ont réussi leur entame de jeux Olympiques en s’imposant contre les Fidjiennes puis les Brésiliennes. Les Françaises sont d’ores et déjà en quarts de finale et peuvent légitimement prétendre à une médaille. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Après deux victoires en deux rencontres et une place en quart de finale assurée, les Bleues ont réussi leurs débuts aux JO. Maintenant, place à la continuité pour continuer à rêver d’une médaille.

On aurait aimé au coup de sifflet final de la rencontre face au Brésil, se vanter d’ores et déjà d’une place assurée en quarts. Mais l’exploit des Fidji face au Canada a fait patienter quelques minutes de plus les Françaises. Une heure après leur deuxième succès, grâce à la victoire des États-Unis face au Japon, le vestiaire tricolore a pu exulter pour fêter la qualification. Même si ce n’est qu’une première marche de franchie, on vous l’accorde. Comme il y a cinq ans à Rio, les Bleues verront les quarts de finale du tournoi olympique. À l’époque, c’est le Canada qui avait stoppé net les rêves de médaille de la France. Ironie du sort, le troisième adversaire dans la poule B pour les Tricolores seront les Canadiennes. Une aubaine pour frapper fort et s’affirmer comme il se doit comme de vraies prétendantes au podium.

Une entrée en trottinant, un sprint pour finir

Comme en 2016 à Rio, les Bleues ont ouvert le bal de tournoi olympique. On pouvait naïvement penser que ce match d’ouverture allait être une formalité pour la bande à Fanny Horta mais les débuts dans la compétition furent plus compliqués que prévu. Face à des Fidjiennes accrocheuses, il a fallu quelques bonnes minutes aux joueuses de David Courteix pour rentrer pleinement dans leurs jeux Olympiques. Une victoire étriquée mais importante pour la confiance. Ce jeudi matin (heure française), c’est le Brésil qui a subi la loi des Bleues. Cette fois-ci, le sort de la rencontre n’a fait aucun doute tant la supériorité des Tricolores était flagrante. Quarante points marqués et des imprécisions pour la plupart gommées en l’espace de quelques heures. Des améliorations à confirmer face au Canada pour foncer en phase finale avec un statut d’outsider sur les épaules.

L’Australie impressionne

Au niveau des autres matchs, les grandes nations, favorites au titre final n’ont pas connu le moindre problème pour leur première journée de compétition. Les Australiennes, championnes olympiques en titre ont signé leur arrivée à Tokyo par une victoire de cinquante points face aux locales de l’étape, les Japonaises. C’est un fait, il faudra réaliser le match parfait pour empêcher l’Australie de réaliser le doublé. Pour cela, on pense forcément aux "Black Ferns". Les Néo-Zélandaises ont elles aussi débuté leur tournoi olympique par deux succès face au Kenya et à la Grande-Bretagne. Ces deux mastodontes du rugby à 7 féminin pourraient être l’adversaire des Bleues en quarts. En effet, les Françaises sont qualifiées mais peuvent encore terminer troisièmes de leur poule si elles s’inclinent de plus de 11 points face au Canada, et que les Fidji s’imposent avec 36 points d’écart face au Brésil. Le plus facile étant de voir une nouvelle victoire tricolore lors du troisième match, manière d’avoir un adversaire moins imposant dès le début des phases finales.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent FRANCO
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?