Saga MHR : Puissance, profondeur et polyvalence

  • L'effectif montpelliérain à la reprise
    L'effectif montpelliérain à la reprise Icon Sport - Icon Sport
Publié le

La revue d'effectif du MHR pour la saison à venir !

Arrières > Le patron au poste n’est autre que l’arrière tricolore Anthony Bouthier. Même si ce dernier a connu une saison délicate l’année dernière, il s’est toujours accroché et a contribué au redressement de son équipe. Mais Bouthier sera loin d’être seul : en son absence, c’est l’autre Tricolore Vincent Rattez qui a le plus joué au poste la saison dernière (1 328 minutes). Julien Tisseron a assuré l’intérim des deux hommes, et le jeune Axel Bévia tentera d’entrer dans la rotation. À noter que Thomas Darmon sera considéré comme le trois-quarts polyvalent du MHR (comme le fut Johann Goosen) et pourra évoluer à l’ouverture, au centre, et à l’arrière.

Ailiers > Le MHR dispose d’ailes bien garnies avec le Tricolore Vincent Rattez et la fusée Gabriel Ngandebe, sans oublier Yvan Reilhac qui peut dépanner au poste comme il l’a fait l’année dernière, tout comme le polyvalent Julien Tisseron. À l’intersaison, le MHR a reçu trois renforts : les Fidjiens Masivesi Dakuwaqa et Josua Vici, respectivement en provenance de Toulon et de Colomiers ainsi que Pierre Lucas, en provenance de Perpignan où il n’a que peu joué la saison dernière. Précisons que comme il l’a fait à Toulon, Dakuwaqa pourra jouer en 12 et à tous les postes de la troisième ligne. Enfin, le centre international Arthur Vincent peut aussi dépanner à ce poste.

Centres > Là encore, les Cistes ne manquent pas de talent et de punch. En parlant de punch, on citera d’emblée le Sud-Africain Jan Serfontein, précieux et excellent la saison dernière. Il sera épaulé par le phénomène héraultais Arthur Vincent, très en vue avec les Bleus lors de la tournée en Australie et la valeur sûre Yvan Reilhac. Pour renforcer le poste, le MHR a recruté un autre international français, le Rochelais Geoffrey Doumayrou qui retrouve le club qu’il a quitté en 2012. Ajoutez à cela la valeur sûre Yvan Reilhac ainsi que les jeunes Karl Martin (en provenance d’Irlande) et Paul Vallée, et vous aurez un milieu de terrain paré à une longue saison.

Ouvreurs > L’ouvreur des champions du monde sud-africains Handré Pollard sera logiquement le patron au poste. Mais il voit la concurrence renforcée avec l’arrivée du jeune international italien Paolo Garbisi (21 ans), qui possède un profil bien plus offensif et joueur. En ce sens, le Transalpin offre une alternative intéressante pour le staff. Auteurs de prestations très prometteuses la saison dernière, les jeunes Thomas Darmon (23 ans) et Louis Foursans-Bourdette (19 ans) seront en couverture pour palier aux absences des deux internationaux. À noter que l’habituel demi de mêlée Benoît Paillaugue peut également couvrir le poste.

Demi de mêlée > Les Cistes possèdent deux sacrés clients en les personnes de Cobus Reinach et Benoît Paillaugue. Fidèle à son statut de champion du monde, le premier a terminé meilleur joueur au classement des étoiles Midi Olympique de la saison dernière, tandis que le deuxième a été un acteur majeur du redressement héraultais sur la deuxième partie de saison. Le Géorgien Gela Aprasidze complète le poste et les jeunes Martin Doan et Aubin Eymeri seront en apprentissage.

Numéros 8 > Même si Caleb Timu et Louis Picamoles ne sont plus là, le MHR pourra toujours compter avec l’une de ses révélations de la saison dernière, Alexandre Bécognée, qui fut appelé par le staff du XV de France pour la tournée en Australie et surtout sur deux recrues internationales, le Français Marco Tauleigne et l’Anglais Zach Mercer, en provenance de Bath. Gêné par des commotions la saison dernière, Kélian Galletier n’a que peu joué mais s’est aujourd’hui parfaitement remis.

Troisième ligne aile > Là encore, le MHR est bien fourni. L’année dernière, c’est Yacouba Camara qui a été le plus utilisé au poste, avec 1 302 minutes jouées en Top 14. Il peut aussi dépanner en deuxième ligne gauche. De l’autre côté de la mêlée, le taulier Fulgence Ouedraogo a encore tenu son rang, tout comme Nicolaas Janse Van Rensburg, polyvalent deuxième/troisième ligne. Les Cistes pourront aussi compter sur Martin Devergie, pur produit héraultais. Les jeunes Romain Macurdy et Samuel Maximin, aperçus la saison dernière, tenteront de grappiller du temps de jeu.

Deuxième ligne > Le MHR ne va pas manquer de puissance ni de hauteur avec Paul Willemse, Bastien Chalureau, Florian Verhaeghe et Mickaël Capelli. À ces quatre colosses s’ajoute le non moins massif mais encore très jeune Canadien Tyler Duguid, auteur de prestations intéressantes la saison dernière.

Piliers > A gauche, la révélation de la saison dernière Enzo Forletta sera encore en concurrence avec deux valeurs sûres du club héraultais, Grégory Fichten et Misha Nariashvili. Le jeune Sud-africain Robert Rodgers tentera de gagner du temps de jeu, tandis que l’habituel droitier Titi Lamositele peut éventuellement dépanner au poste. À droite, le MHR s’est largement renforcé pour disposer d’une plus grande profondeur d’effectif quand l’excellent Mohamed Haouas est retenu avec le XV de France. En plus de Titi Lamositele et du jeune Yannick Arroyo (malheureusement blessé et absent jusqu’en février), le club héraultais a recruté l’ex-Palois Malik Hamadache, qui arrive en reconquête, et le pilier anglais Henry Thomas, en provenance de Bath comme Zach Mercer.

Talonneurs > Comme Fulgence Ouedraogo, le talonneur tricolore Guilhem Guirado devrait vivre sa dernière année professionnelle, et veut raccrocher les crampons sur une bonne note. Malgré les départs de Bismarck du Plessis (retraite) et Youri Delhommel (Pau), le MHR compte toujours le jeune Vincent Giudicelli, et s’est renforcé avec deux recrues de choix : le talonneur des Wallabies, Brandon Paenga-Amosa qui arrivera avec les autres internationaux sud-africains (Pollard, Reinach, Van Rensburg) au début du mois d’octobre, ainsi que l’ancien lyonnais Jérémie Maurouard qui, selon les observateurs, est arrivé dans l’Hérault en grande forme physique.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?