Portrait - Paul Sajous : retour au bercail

  • Portrait - Paul Sajous : Retour au bercail
    Portrait - Paul Sajous : Retour au bercail
Publié le

Le deuxième ligner Paul Sajous va pouvoir rejouer à un bon niveau tout en exerçant son métier de kiné.

Parmi les recrues de cette nouvelle saison il y a le deuxième ligne Paul Sajous qui a débuté le rugby à Argelès-Gazost. Il avait quitté le club il y a cinq ans car à cette époque, il faisait encore ses études à Bordeaux et les allers-retours dans la semaine devenaient trop pesants pour lui. Puis Saint-Jean-de-Luz l’a contacté et comme il trouvait sympa de s’installer au Pays basque, il a répondu favorablement à cette proposition.

Kiné de profession, il eut l’opportunité de trouver une collaboration sur Vic-en-Bigorre, les dirigeants tarbais en ont donc profité pour le recontacter et, comme ils lui ont laissé la possibilité de s’entraîner tout en travaillant, il a décidé de rentrer au bercail. En tout cas il ne sera pas dépaysé car il va retrouver Rubio, Berbizier, Paulet et Lhusero. Il est bien décidé à donner le meilleur de lui-même, à tout faire pour que l’équipe ne perde pas à Trélut et pourquoi pas que le club bigourdan puisse se qualifier pour les phases finales.

"J’aimerai avant tout prendre du plaisir en retrouvant le terrain, car pendant et après le confinement même si on a pu s’entraîner pour garder un lien entre nous, à base de touché ou de jeux ludiques et si je n’ai pas arrêté de m’entretenir physiquement, les émotions d’avant, pendant et après-match m’ont beaucoup manqué. J’ai fait le choix des études en privilégiant ma carrière professionnelle, maintenant comme Tarbes me permet de jouer à un bon niveau tout en travaillant à côté, je vais tout faire pour réussir les deux du coup." C’est en tout cas une bonne recrue pour le Stado TPR qui a toujours pour politique d’intégrer dans son équipe des joueurs du cru.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jean-Louis Bleze-Pascau
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?