Crussol : aller plus haut

  • Avec une école de rugby qui ne connaît pas la crise, Crussol a pour objectif la montée en Fédérale 3 mais avec leurs jeunes.
    Avec une école de rugby qui ne connaît pas la crise, Crussol a pour objectif la montée en Fédérale 3 mais avec leurs jeunes. Photo DR
Publié le

Récompensé par la Ligue Aura pour son action avec les jeunes, le bassin de Crussol cultive avec soin son école de rugby. Et aimerait que son équipe fanion monte d’un échelon.

En 2018, les clubs de Guilherand-Granges et Toulaud fusionnaient leur équipe senior. Ils actaient un mariage déjà effectif depuis deux décennies en école de rugby, sous l’appellation de Bassin de Crussol « Nous perdions beaucoup de jeunes joueurs, explique le vice-président, François Alibert. Ils ne savaient pas forcément où aller. » 

Maintenant, ils savent où rester. Crussol ne connaît pas la crise dans son école de rugby. En face de Valence où la concurrence est rude avec la présence du VRDR, de la Véore, de Châteauneuf-Saint-Marcel, de Rhône XV, entre autres, il attire un paquet de joueurs le mercredi après-midi.

Et il aligne tous les ans deux équipes juniors en nom propre, en Régionale 1 et Régionale 2. « Nous n’existerons que si nous arrivons à former des jeunes, rappelle dirigeant. Notre formation permet d’intégrer en seniors tous les ans une quinzaine de joueurs. »

Cet accent mis sur les jeunes a été récompensé en fin de saison par le premier prix du Rugby Social Club, décerné par la Ligue Aura. « Notre salarié, Jérémy Chypre a beaucoup œuvré. Il intervient sur l’école de rugby, mais aussi sur la classe rugby, au collège Charles de Gaulle. »

Une base solide

Et il n’a pas ménagé ses efforts. Avec les éducateurs, ils sont restés présents tout le temps, sauf en novembre quand tout le monde a dû s’arrêter. La demande a été forte et le club a répondu présent, organisant de nombreux stages pendant les vacances scolaires. « Nous avons même repris en milieu scolaire dès que nous avons pu le faire. C’est une belle récompense, mais nous n’avons pas l’impression d’en avoir fait plus que d’autres clubs. »

Avec une base aussi forte, il se pose forcément la question du niveau auquel évolue l’équipe fanion. En Honneur depuis de nombreuses saisons, le club ne cache pas regarder un peu vers le haut. Mais il n’est pas question de monter à tout prix. « Nous ne voulons pas aller en Fédérale 3 n’importe comment, conclut le vice-président. C’est l’objectif mais nous voulons monter avec nos jeunes. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?