Bayonne : première page d’un nouveau chapitre

  • Le groupe bayonnais, réuni autour de Yannick Bru, devra absolument effacer l’immense déception du match d’accession. Photo Pablo Ordas
    Le groupe bayonnais, réuni autour de Yannick Bru, devra absolument effacer l’immense déception du match d’accession. Photo Pablo Ordas - Pablo ORDAS
Publié le

Bayonne et Angoulême, deux équipes reléguées à l’intersaison, s’affrontent vendredi soir sur la pelouse de Jean-Dauger. L’occasion pour le club basque d’essayer de repartir sur de bonnes bases.

En recevant Soyaux-Angoulême vendredi soir, l’Aviron va enfin pouvoir écrire les premières lignes d’un nouveau chapitre. Du propre aveu des joueurs basques, le dénouement du dernier fut naturellement compliqué à digérer. Mais les Bayonnais sont désormais motivés et régénérés pour basculer vers la saison qui arrive. "Je ne parlerai pas, ici, de toutes les discussions que nous avons eues avec les leaders de l’équipe, mais ce match va être très important pour redémarrer cette nouvelle page, où nous aurons beaucoup d’humilité, mais aussi beaucoup d’ambitions pour l’avenir", pose d’entrée le manager de l’équipe Yannick Bru.

Après avoir retrouvé le chemin de l’entraînement le 19 juillet, ses joueurs et son staff se sont rendus à la fin du mois dans les Landes, du côté de Soustons, pour poursuivre leur préparation. "Je la trouve de qualité, analyse le patron du secteur sportif. Tous les nouveaux visages, joueurs ou dans le staff, ont apporté une dynamique très rafraîchissante. En plus, les cadres existants font preuve de responsabilités très fortes. Depuis qu’on a repris, il y a une atmosphère d’exigence et de plaisir qui est remarquable. J’ai hâte de voir ce que ça va donner sur les matchs."

Le premier d’entre eux se déroulera donc face à un club évoluant dans une division inférieure, le SA XV, fraîchement relégué en Nationale, alors que l’intensité sera différente dans une semaine lors de la venue du voisin palois. Était-ce une volonté, de la part de l’encadrement technique de l’Aviron, de monter en puissance sur ces matchs amicaux ? "Pour être honnête, nous avons su très tard dans quel championnat nous allions être reversés. Il a fallu préparer la présaison en urgence et Soyaux, comme nous, cherchait une rencontre amicale, raconte l’ancien entraîneur du XV de France. C’est un club très sympa, on retrouvera Vincent Etcheto. C’est l’occasion de passer un moment agréable en mettant en place une grosse séance de travail." Ainsi, Bayonne voudra avant tout tester ce qui a été travaillé depuis maintenant un mois, à désormais deux semaines de l’ouverture du Pro D2. "Nous allons essayer de valider ce que nous avons bossé, c’est-à-dire quelques changements dans notre animation offensive et une nouvelle organisation défensive", poursuit Bru.

Bru : "Hâte de retrouver du public et clore ce chapitre austère"

Pour ce premier match de la saison, le staff bayonnais a convoqué un groupe de 36 joueurs et alignera deux quinze différents, un à chaque mi-temps. Il procédera ainsi à une revue d’effectif, à laquelle ne participeront pas John Ulugia (en phase de reprise), Asier Usarraga (en délicatesse avec ses ischios) ou Arthur Duhau (voûte plantaire). Joe Ravouvou, Chris Talakai, Konstantin Mikautadze et Shaun Venter, arrivés tardivement sur la Côte basque, observeront également cette rencontre depuis les tribunes.

D’ailleurs, les gradins de Jean-Dauger retrouveront aussi du public. Après une année bien terne, marquée par les jauges et le huis clos, les supporters bleu et blanc pourront enfin venir pousser derrière leur équipe. Sans limite. "On a hâte de retrouver du public dans Jean-Dauger, de reprendre du plaisir avec nos supporters et de clore ce chapitre austère", termine Yannick Bru.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo ORDAS
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?