Lons-le-Saunier : un retour au pays

  • Mojee Ratuvou (à droite) intègre le staff lédonien aux côtés de Fabien Bajon, Victor Bussot et François Humblot (de gauche à droite).
    Mojee Ratuvou (à droite) intègre le staff lédonien aux côtés de Fabien Bajon, Victor Bussot et François Humblot (de gauche à droite). Photo DR
Publié le

Arrivé des Fidji en 2006, l’ailier Mojee Ratuvou, recordman du nombre d’essai en Pro D2, revient à Lons, comme entraîneur et joueur.

Après Silvère Tian, présent sur le banc lédonien, lors des deux dernières saisons tronquées, le CS Lons a accueilli un nouvel ancien joueur professionnel sur son banc . Il s’agit de « Mojee » Ratuvou, passé par Massy, Lyon, Pau, Chambéry, Rouen, Bédarrides et... Lons, à son arrivée en France. Triple champion de France (Pro D2 2011 et 2014 avec Lyon, Fédérale 1 2019 avec Rouen), l’ailier fidjien est aussi le recordman d’essais marqués sur une saison en Pro D2 : 21, avec Lyon lors de la saison 2013-2014.

Performance qui lui avait valu dans la foulée de recevoir un oscar Midi Olympique. Le futur entraîneur et... boucher, son projet de reconversion, continuera d’enfiler short et maillot et de chausser les crampons le dimanche après-midi, pour une arrivée en forme de retour aux sources.

Il y a quinze ans, il débarquait à Lons-le-Saunier, dans le Jura, et il était bien loin de s’imaginer terminer en Top 14, fréquenté sous le maillot du Lou et de Pau. De ses premières saisons au CSL, il a gardé des amitiés durables, à commencer par Victor Bussot, avec qui il fera équipe sur le banc. « C’était une bonne opportunité pour lui et pour nous, se réjouit le président, Joël Tomakplekonou. Mojee est l’enfant du club ! Il connaît la ville, le club, les bénévoles. Boucler la boucle était une évidence pour lui. Je suis content qu’il ait accepté de relever le challenge avec nous. Il sera l’homme de la situation. »

Franchir le cap

Le défi pour l’ancien ailier professionnel et ses camarades lédoniens sera de rejoindre la Fédérale 2. Retombé en Honneur après avoir longtemps fréquenté la Fédérale 1, le club est pensionnaire de la Fédérale 3 depuis cinq saisons. Il est quasiment toujours placé pour la qualification.

Mais il lui manque encore ce petit plus pour franchir le cap. « Nous n’allons pas nous cacher derrière notre petit doigt. Nous avons une bonne génération de joueurs avec qui nous voulons le faire. Nous avons besoin de quelqu’un qui passe beaucoup de temps avec les joueurs. Mais nous ne voulons pas griller les étapes. Nous voulons nous baser sur la formation. »

En formation BPJEPS, Victor Bussot, outre sa présence dans le staff de l’équipe fanion, aura pour tâche de structurer le centre d’entraînement pour les plus jeunes.

Concernant les seniors, les sources de motivation, outre l’arrivée de Ratuvou, ne devraient pas être difficiles à trouver, à commencer par le coup de tonnerre en 2019. Vainqueurs surprise au match aller à La Tour-du-Pin, Lons avait ensuite cédé à domicile. « Il y avait un traumatisme, reconnaît le président. Et il y a un goût d’inachevé sur les dernières saisons. Les joueurs et les entraîneurs sont enthousiastes. Les joueurs se sont tous entraînés et nous ont laissés entrevoir de belles choses. » Il reste à redonner ses lettres de noblesse au rugby lédonien sur les terrains à la reprise.

Date de création : 1914

Nombre de licenciés : 298

Plus haut niveau atteint : Fédérale 1

Palmarès : champion de France Fédérale 2 (2000), champion de France Fédérale B (1997), champion de France Promotion (1932), champion de Franche-Comté (1931), Champion Honneur Bourgogne-Franche-Comté (2012, 2014), Champion Réserves Honneur Bourgogne-Franche-Comté (2014)

Budget : 400 000 euros

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?