Saint-Gaudens-Boulogne - Se rassembler pour mieux figurer

  • Les Boulonnais ont décidé de rejoindre le voisin saint-gaudinois.
    Les Boulonnais ont décidé de rejoindre le voisin saint-gaudinois. Photo Hervé Gascogne
Publié le

Au printemps dernier, Saint-Gaudens, Luchon et Boulogne-sur-Gesse ont effectué un rassemblement. Et vise l’accession en Fédérale 2 dans un avenir plus ou moins proche.

En 2017, l’entente Saint-Gaudens-Luchon avait été promue en Fédérale 3 pendant que Boulogne-sur-Gesse décrochait son deuxième bouclier de champion de France. Cette année-là, les Boulonnais avaient été sacrés en Troisième Série sur la pelouse de Saint-Girons après être venus à bout de la formation ariégeoise de Mazères-d’Ariège (15-12).

Entre 2017 et 2021, les Saint-Gaudinois ont connu eux des fortunes diverses au sein du troisième échelon fédéral quand les Boulonnais, donc, connaissaient une période dorée, réalisant en 2018 le doublé en Deuxième Série (championnat de France et championnat des Pyrénées).

En 2019, en demi-finales de Première Série d’Occitanie, Saint- Lary mettait un terme à leurs rêves de conquête. L’année suivante, malgré une saison qui s’est achevée en mars, les Commingeois ont eu le privilège de disputer, en septembre, la finale d’Occitanie de Première Série dans une rectangulaire comprenant les clubs de Villeneuve-de-Paréage, Saint-André-de-Roquelongue et Montech. à l’issue de ce tournoi, Boulogne-sur-Gesse est sorti vainqueur et a ajouté une ligne supplémentaire à son palmarès.

Succès qui lui a également ouvert les portes de la Promotion Honneur. Malheureusement, pour la totalité du rugby amateur, la crise a prématurément stoppé la saison en cours. Les joueurs sont retournés dans leurs foyers, ballons et crampons ont rejoint l’armoire des vestiaires.

Pendant cette période dite blanche, dirigeants saint-gaudinois et boulonnais se sont posé de vraies questions sur l’avenir de leur club respectif. à Saint-Gaudens-Luchon, les dirigeants ont pour ambition de solidement structurer le club, de l’école de rugby jusqu’aux seniors et songent à un avenir en Fédérale 2. De son côté, Boulogne-sur-Gesse, malgré une équipe senior performante, souffre d’un déficit au niveau des équipes de jeunes.

Son avenir en Promotion Honneur étant devenu incertain, les deux clubs voisins ont procédé à un rassemblement dès le printemps dernier. Le savoir-faire des dirigeants boulonnais et l’expérience de leurs homologues saint-gaudinois offrent les perspectives d’un avenir plus serein et la possibilité de posséder un club phare dans le Comminges.

« La qualification, un projet raisonnable »

Avant d’envisager une accession à l’échelon supérieur, les seniors du Rassemblement Saint-Gaudens Luchon-Boulogne ont repris le chemin de l’entraînement depuis le mois de juin.

Malgré deux saisons tronquées par la crise sanitaire, le responsable de l’équipe fanion, Gaby Selva, peut compter sur un effectif de qualité. « Nous avons conservé la majorité de l’effectif de la saison précédente, avec seulement deux départs. Il y a le renfort des joueurs de Boulogne et l’arrivée d’éléments confirmés. Nous sommes dans une poule particulièrement relevée avec des équipes ambitieuses comme Argelès-Gazost, Oursbellille-Bordères, Gimont ou Juillan mais nous nous autorisons à ambitionner la qualification, un projet que l’on peut qualifier de raisonnable. »

Avant le top départ du championnat, le Stade saint-gaudinois luchonnais boulonnais XV va lancer sa saison le 27 août à domicile face à Montréjeau-Gourdan-Polignan dans le cadre du Challenge du Comminges. Une opposition qu’attendent avec impatience les supporters si le contexte sanitaire le permet.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?