Le MHR à l’épreuve des nouvelles règles

  • Ce samedi soir, Montpellier va pratiquer un nouveau rugby, régi par des règles encore inédites.
    Ce samedi soir, Montpellier va pratiquer un nouveau rugby, régi par des règles encore inédites. Icon Sport
Publié le

Ce soir, Montpellier ne va pas se contenter de retrouver la compétition. Il va aussi pratiquer un nouveau rugby, régi par des règles encore inédites qui, dans leurs grandes lignes, favorisent encore plus le spectacle, la marque, et les contre-attaques. Un rugby dans lequel les hommes de Philippe Saint-André ont tout pour s’épanouir, au vu des forces en présence dans le fond de terrain héraultais.

Citons pêle-mêle Anthony Bouthier, Vincent Rattez, Gabriel Ngandebe, Julien Tisseron, ainsi que les recrues fidjiennes Josua Vici et Masivesi Dakuwaqa, respectivement en provenance de Colomiers et Toulon, et l’ex-Catalan Pierre Lucas. Ajoutez à cela des troisième ligne centre rapides tels que Zack Mercer ou Marco Tauleigne, des ouvreurs joueurs comme Paolo Garbisi, Thomas Darmon ou Louis Foursans-Bourdette, et vous prendrez la mesure de la puissance de feu dont disposent les Cistes pour remonter les ballons…

Reste à savoir maintenant si les hommes du président Mohed Altrad vont s’adapter rapidement à ces règles. Mais là encore, tout indique que ce pourrait être le cas. Pourquoi ? Parce que depuis la rentrée du 12 juillet, le MHR compte dans son staff l’ancien arbitre international Alexandre Ruiz, en charge des rucks, des zones de contact et de la discipline, comme l’indique sa fiche de poste.

Rencontré il y a quelques semaines, l’ancien arbitre international nous avouait qu’il avait plutôt hâte de les tester en situation réelle : « C’est intéressant, il faut essayer. Le but est d’inciter les équipes à retirer des joueurs du premier rideau et de renforcer le troisième pour empêcher de sortir le ballon. Je demande à voir. Les équipes vont peut-être moins batailler dans les rucks… il va falloir être intelligent pour savoir quand contester, quand monter fort, comment fermer le champ profond. Cela va être intéressant. » Surtout contre une équipe aussi offensive que l’Usap…

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?